EXCLU - Hollande maintient l’écart avec Sarkozy

  • A
  • A
EXCLU - Hollande maintient l’écart avec Sarkozy
@ MICKAEL ROBIN / EUROPE1
Partagez sur :

SONDAGE - Le candidat PS obtiendrait 54% des suffrages, selon un sondage IFOP-Fiducial.

L’avance reste confortable pour François Hollande, à la veille du débat de l’entre-deux-tours. Le candidat socialiste, arrivé en tête du premier tour le 22 avril dernier, est crédité de 54% des intentions de vote pour le second tour, contre 46 % à Nicolas Sarkozy, selon un sondage Ifop-Fiducial diffusé mardi pour Europe 1, Paris Match et Public Sénat.

Hollande majoritaire chez les jeunes et les actifs

Dans le détail, l’enquête révèle que les moins de 35 ans font plus largement confiance au candidat socialiste, avec  56% d’intention de vote en faveur de François Hollande dans cette tranche d’âge. En revanche, les 65 ans et plus se portent majoritairement sur Nicolas Sarkozy, qui obtient 54% d’intentions de votes chez cette population.

Les actifs font très majoritairement le choix de François Hollande, avec des intentions de vote qui se montent à 58% pour le candidat socialiste. A l’inverse, les inactifs penchent pour Nicolas Sarkozy en lui accordant 51% de leurs intentions de vote.

Des reports de voix équilibrés

Concernant les reports de voix, le sondage IFOP-Fiducial indique que les électeurs de Marine Le Pen souhaitent, à  43%, voter pour Nicolas Sarkozy. 18% d’entre eux optent pour François Hollande et 39% ne se prononcent pas.

Pour les électeurs de Jean-Luc Mélenchon, le choix est majoritairement favorable à François Hollande avec 80% de reports de voix, contre 6% en faveur de Nicolas Sarkozy, tandis que 14% ne se prononcent pas.  Les électeurs de François Bayrou sont les plus partagés : 41% ne se prononcent pour aucun des deux candidats,  31% ont l’intention de voter Nicolas Sarkozy et 28% pour François Hollande.

Un vote d’élimination

Plus qu’un vote d’adhésion, les personnes interrogées dans cette enquête expriment leur volonté d’éliminer l’un des deux candidats.  En effet, 54% des personnes qui ont fait part de leur intention de voter François Hollande souhaitent avant tout que Nicolas Sarkozy ne soit pas réélu. De même, 53% des personnes qui souhaitent voter pour Nicolas Sarkozy le font parce qu’elles ne souhaitent pas que François Hollande soit élu président de la République.

Enquête réalisée du 26 au 29 avril 2012, sur un échantillon de 1.876 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d'un échantillon de 1.962 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon est assurée par la méthode des quotas.