EXCLU E1.FR - Les primo-votants déçus par la campagne

  • A
  • A
EXCLU E1.FR - Les primo-votants déçus par la campagne
Un bureau de vote lors des primaires socialistes@ MAXPPP
Partagez sur :

 Les 18 - 22 ans s'intéressent plus que la moyenne à la campagne mais ils la jugent de mauvaise qualité.

Pratiquement autant inscrits sur les listes électorales que leurs aînés, plus intéressés par la campagne, les primo-votants français trouvent cependant que les thèmes abordés ne les concernent pas assez. Ce sont les principaux enseignements d'un sondage de l'Ifop* pour l'association Anacej que s'est procuré Europe1.fr. Il a été mené auprès des 18 - 22 ans qui pourront voter pour la première fois lors de la prochaine présidentielle.

L'inscription sur les listes, c'est pas automatique

87% des jeunes de 18 à 22 ans interrogés assurent être inscrits sur les listes électorales. Soit à peine moins que la moyenne nationale (91%).

Cependant, près d'un jeune sur deux (46%) ne connaît pas le mécanisme d'inscription automatique suite à la Journée d'Appel et de Préparation à la Défense. Chez les personnes qui déclarent ne pas être inscrites, cette proportion monte même à 69%.

Plus intéressés que leurs aînés par la campagne

Les primo-votants sont par ailleurs plus nombreux à s'intéresser assez ou beaucoup à la présidentielle (55%) que l'ensemble des Français (45% selon un sondage Ifop / Paris-Match des 2 et 3  novembre).

La campagne présidentielle actuelle est néanmoins pointée du doigt : seul un jeune interrogé sur trois la trouve de bonne qualité et 72% considèrent que les vrais problèmes des jeunes ne sont pas suffisamment abordés.

Emploi et formation

Sans surprise, les thèmes centraux qui influeront sur leur choix dans les urnes sont l'emploi et la formation (94% affirment que cela comptera assez ou beaucoup dans leur décision), le pouvoir d'achat (89%) et l'éducation (86%).

Les sujets les moins décisifs à leurs yeux sont la politique européenne de la France (67%), la culture et le sport (56%) et le nucléaire (55%).

Des jeunes qui s'informent comme tout le monde

La principale surprise du sondage vient sans doute du fait que les 18 - 22 s'informent quasiment de la même façon que le reste de la population. Pour 78% des jeunes Français interrogés, la télévision est leur principale source d'information, suivie par les discussions avec leur famille (43%) et leurs amis (33%). Derrière, on retrouve les sites Internet d'information (29%) et la radio (22%).

A noter que les réseaux sociaux ne sont une source d'information que pour très peu d'entre eux : 9% admettent s'informer sur la campagne via Facebook et seulement 1% via Twitter.

Autre enseignement, les sites Internet et les blogs des candidats ne font pas recette auprès des jeunes interrogés. Seulement 7% d'entre eux s'en servent comme source d'information.

*Cette enquête a été réalisée en ligne entre le 3 et le 7 novembre auprès d'un échantillon de 807 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 à 22 ans, selon la méthode des quotas.