Eva Joly songe à 2012

  • A
  • A
Eva Joly songe à 2012
@ Reuters
Partagez sur :

L’ex-magistrate confirme à Sud-Ouest son envie de représenter Europe Ecologie à la présidentielle.

Eva Joly candidate écologiste pour 2010 ? L’hypothèse semble de plus en plus se confirmer. L’ancienne juge d’instruction a confié dimanche dans un entretien à Sud-Ouest son envie de se présenter à l’élection présidentielle sous les couleurs vertes d’Europe Ecologie. En posant au préalable à sa candidature un soutien total du mouvement écologiste derrière son nom.

"Oui l'élection présidentielle m'intéresse. C'est très clair", déclare l'ex-magistrate dans les colonnes du quotidien régional. Mais, prévient-elle, une présidentielle "exige un engagement total. Il faut y dédier un an de sa vie. Je ne m'y consacrerai que si je me sens portée par le mouvement dans sa totalité", explique-t-elle. "Ma candidature doit correspondre au désir des militants. Je comprendrais très bien une décision inverse de leur part", ajoute celle qui a débuté sa carrière politique il y a deux ans seulement, à l’occasion des élections européennes.

Cohn-Bendit pas intéressé

L’unité des écologistes n’est pour l’heure pas réglée. Europe Ecologie, qui agrège militants Verts, syndicalistes, militants associatifs et personnalités de gauche, peine en effet à réussir sa mue en véritable mouvement politique efficace. Car du côté des Verts, ça coince. "Evidemment, on ne peut jamais être sûr de la réussite d'une telle entreprise. L'effort doit maintenant être effectué par les Verts", estime d’ailleurs Eva Joly, évoquant une "responsabilité historique".

Une chose est sûre, Eva Joly est pour l’heure la mieux placée de son camp. Cécile Duflot a laissé entendre qu’elle ne se présentait pas, préférant "continuer à oeuvrer à la victoire de la gauche" en 2012 à son poste de secrétaire nationale des Verts. Quant à Daniel Cohn-Bendit, candidat naturel, il a toujours dit qu’il ne se présenterait pas.