Européennes : les hésitations de Kouchner font jaser

  • A
  • A
Européennes : les hésitations de Kouchner font jaser
Partagez sur :

L'indécision affichée par le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner sur son vote aux européennes de juin, a suscité de nombreuses réactions dimanche, provoquant une véritable partie de ping-pong entre l'UMP et le Parti socialiste.

Les hésitations de Bernard Kouchner ont suscité une cascade de commentaires dimanche de la part du PS et de l'UMP. Prié de dire samedi pour qui il voterait, le transfuge du PS, prise de choix de la politique d'ouverture de Nicolas Sarkozy, avait répondu: "j'attends de voir les programmes", dans Parisien/Aujourd'hui en France.

"L’UMP et le président de la République ne cessent de nous dire que le bilan européen de Nicolas Sarkozy est très convaincant et finalement le ministre des Affaires étrangères, en charge lui-même des affaires européennes, a l’air d’hésiter", s'est étonné sur Europe 1 le socialiste Harlem Désir, tête de liste socialiste aux élections européennes en Ile-de-France.

"Il nous reste encore quelques semaines pour le convaincre. Il est socialiste et le fait qu’il hésite, c’est déjà un progrès", a rétorqué le porte-parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre. Même son de cloche du côté de Xavier Bertrand qui a affirmé qu'il ne voyait pas de problème dans cette prise de position et s'est dit persuadé que le ministre votera UMP après avoir comparé les programmes.

Vendredi, à l'occasion de la Journée pour l'Europe, Bernard Kouchner avait vanté le bilan de la présidence française de l'Union européenne par Nicolas Sarkozy. Sans toutefois citer son nom. du côté de l'Elysée, on estime qu'un ralliement après des hésitations n'en sera finalement que plus fort.