Européennes : les Français ont boudé les urnes

  • A
  • A
Européennes : les Français ont boudé les urnes
@ MAXPPP
Partagez sur :

L'ESSENTIEL - Le taux d'abstention est de 56,85% selon le ministère de l'intérieur;

JOUR DE VOTE. Les Français ont voté. Près de 46 millions d'électeurs étaient appelés aux urnes pour désigner les 74 députés français au Parlement européen, qui compte au total 751 membres, élus par les quelque 400 millions de citoyens des 28 pays de l'Union.

>> La participation en hausse en métropole...

Les électeurs ont massivement boudé les urnes dimanche aux élections européennes en France, avec une abstention de 56,85% selon le ministère de l'intérieur,  même si elle est inférieure au record de 2009 (59,37%). L'abstention avait été de 36,45% au premier tour des municipales le 23 mars et de 37,87% au second tour le 30 mars. Si pour Frédéric Dabi (Ifop) "ces chiffres confirment une tendance lourde de l'abstention pour le scrutin européen", Bruno Jeanbart (OpinionWay) considère que "visiblement, il y a une petite tendance à la hausse (de la participation) qui n'est pas propre qu'à la France". En Allemagne, à 48,3%, la participation est ainsi en hausse de près de 5 points par rapport à 2009.



>> ... mais en baisse en Outremer

Sans grande surprise, l'abstention a battu tous les records en outre-mer, 82,95% des électeurs ne s'étant pas rendus aux urnes.

>> Le FN dénonce des "dysfonctionnements", le ministère dément

photo-1
En début d'après-midi, le parti de Marine Le Pen a accusé dans un communiqué le gouvernement "de truquer par les moyens les plus odieux le vote des Français". Le FN a dénoncé notamment "l'absence de bulletins de vote du FN" dans plusieurs départements, dont l'Essonne, des communes de la Nièvre, de Seine-et-Marne, de Saône-et-Loire, de Moselle, ainsi que dans le 3e arrondissement de Paris. "Le ministère de l'Intérieur a choisi d'empêcher la victoire du Front national en lui interdisant simplement de concourir en certains endroits du territoire", affirmait-il. 

Après "vérifications", a réagi peu après le porte-parole du ministère Pierre-Henry Brandet, "il apparaît qu'aucun des faits avancés (par le FN, ndlr) n'est en mesure de porter atteinte à la sécurité du scrutin, soit parce qu'ils ne sont pas avérés, soit parce qu'ils avaient déjà été traités".

>> François Hollande a voté à Tulle

Le chef de l'Etat, contrairement aux dernières élections municipales, s'est rendu dans son fief en voiture, afin d'éviter les polémiques.

Sans-titre-1

>> L'enjeu : choisir le successeur de Barroso

Pour la première fois, le Parlement européen va élire le successeur de José Manuel Barroso à la tête de la Commission européenne. L'affaire se jouera en principe entre le conservateur luxembourgeois Jean-Claude Juncker et le social-démocrate allemand Martin Schulz.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

DIAGNOSTIC - Européennes : des élections fatales au Front de gauche ?

SONDAGE E1 - Européennes : l'UMP donnée en tête dans le Sud-Est

VU D'AILLEURS - Et nos voisins, que pensent-ils de leurs eurodéputés ?

ANALYSE - Les européennes, le 3e tour des municipales pour l’UMP