Européennes : le PS décroche dans les sondages

  • A
  • A
Européennes : le PS décroche dans les sondages
Partagez sur :

Deux sondages publiés mardi créditent le PS de moins de 21,5% à 22% d'intentions de vote pour les élections européennes. Six mois après le Congrès de Reims, le parti socialiste est loin derrière l'UMP (27%).

Le PS est largement distancé dans les sondages par l'UMP. Pour les élections européennes, le parti socialiste n'est crédité que 21,5% des intentions de vote selon un sondage Ifop paru mardi et de 22% selon le baromètre OpinionWay publié le même jour. Loin derrière le parti majoritaire (27%).

Principal parti d'opposition, le PS devrait, en toute logique politique, profiter de la crise pour être en tête dans les sondages. Ce n'est pas le cas. Fabien Namias, chef du service politique d'Europe 1, explique pourquoi :



Le PS est débordé sur sa gauche : le NPA d'Olivier Besancenot totalise 7% selon le sondage Ifop pour Paris-Match. Europe Ecologie soutenue par Daniel Cohn-Bendit réalise le même score (7%). Enfin Le Front de Gauche (PCF-Parti de Gauche) les talonne en gagnant un point (6,5% contre 5,5% en avril).

Invité d'Europe 1 mercredi matin, Benoît Hamon ne s'est pas montré inquiet. Le porte-parole socialiste a jugé que ces prévisions correspondaient "à peu près au score moyen des socialistes depuis qu’il y a des élections européennes". Le minimum à atteindre pour le PS, "c’est 14% de Michel Rocard [en 1994]" a estimé le député européen, qui a expliqué le retard de sa formation sur l’UMP par l’offre politique "beaucoup plus nombreuse à gauche qu’à droite", ayant pour conséquence "que les voix s’éparpillent davantage".

A noter que le MoDem est la seule autre liste à passer la barre des 10%, en recueillant 13,5% des intentions de vote. Le FN en totalise 7,5%.