Européennes : Fillon appelle à "relever le défi de l'abstention"

  • A
  • A
Européennes : Fillon appelle à "relever le défi de l'abstention"
Partagez sur :

François Fillon a appelé jeudi à "relever le défi de l'abstention" pour les élections européennes, soulignant qu'on ne pouvait pas critiquer "les technocrates de Bruxelles" si on ne votait pas pour le Parlement "chargé de les contrôler".

François Fillon était jeudi soir en meeting à Ludres, près de Nancy. Il a livré son mot d'ordre pour les élections européennes. "Le premier défi à relever, c'est celui de l'abstention," a lancé le Premier ministre, dont la formation caracole en tête des sondages.

Rappelant qu'aux dernières européennes il y avait eu "moins de 50% de participation", François Fillon a admis que "que derrière cette attitude il y a des raisons, il y a des vrais griefs - des griefs connus, et pour une partie légitimes". Il a cité "la lourdeur des procédures européennes, l'absurdité parfois de certaines décisions, l'impression diffuse qu'une structure qui est à la fois omniprésente et impuissante, s'érige au-dessus de nous".

"Comment est-ce qu'on peut tous les matins critiquer ce qu'on appelle les technocrates de Bruxelles si on ne se rend pas le jour venu au bureau de vote pour choisir celui qui au Parlement européen aura la responsabilité justement de contrôler ces technocrates de Bruxelles?", s'est interrogé le Premier ministre.

Pour "mobiliser largement", François Fillon a appelé à "écarter les faux débats de campagne" dénonçant "la critique systématique du gouvernement qu'alimente la gauche et qui détourne l'élection européenne de ses véritables enjeux".