Europe Ecologie recrute des adhérents

  • A
  • A
Europe Ecologie recrute des adhérents
@ MAX PPP
Partagez sur :

EXCLU - Europe Ecologie propose depuis vendredi un bulletin d'adhésion en ligne.

"Construire un avenir commun" : c’est le projet dévoilé vendredi en une du site d’Europe Ecologie. Selon les informations dévoilées par Europe 1, un bulletin d’adhésion a été mis en ligne vendredi matin sur le site avenircommun.europe-ecologie.fr. "Vous êtes signataire ou sympatisant-e d’Europe Ecologie. Pour participer au processus de débat et de vote qui aboutira, avant la fin de l’année 2010, à la structuration de l’écologie politique, vous pouvez désormais adhérer à Europe Ecologie ", propose-t-il.

Europe Ecologie, rassemblement hétéroclite d’écologistes et d’acteurs de la société civile, créé pour les européennes de 2009 et mené jusqu’aux régionales de mars dernier, entame ainsi sa mue. Objectif : se transformer en véritable parti politique.

Europe Ecologie en pleine mue

Dans le détail, il est possible d’adhérer directement à Europe Ecologie en tant que parti politique. Sans passer par les Verts, le parti écologiste français historique. Les militants déjà encartés des Verts deviennent, eux, directement adhérents d’Europe Ecologie.

Europe Ecologie espère ainsi séduire 20.000 personnes dans un premier temps. Le nouveau parti vient d’embaucher deux salariés permanents. Mais attend encore de se doter d’un siège.

La fin des Verts ?

Est-ce que la mue d'Europe Ecologie signe la fin des Verts ? "Non pas du tout, enfin on verra, a répondu vendredi sur Europe 1 Daniel Cohn-Bendit. Pour lui, les adhérents de la nouvelle organisation auront seulement dans un premier temps la possibilité de décider de la "structure" que doit adopter Europe Ecologie à terme.

Il pourrait s'agir, a expliqué Daniel Cohn-Bendit, d'une "fédération" ou une "organisation unique", qui réunirait des "Verts, socialistes, Cap 21, communistes" et d'autres personnalités venues de la société civile, comme il le souhaite personnellement.

Le projet va-t-il prendre ? Cécile Duflot, la secrétaire nationale des Verts, avait affirmé en mars dernier : l'avenir d'Europe Ecologie n’est "ni la dissolution" des Verts, "ni le repli" sur soi, mais une "construction commune différente" avec l'objectif d'un projet "décidé en commun" pour la présidentielle de 2012.