EuropaCity, une "folie des grandeurs" dont Nicolas Hulot "ne veut plus"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le ministre de la Transition écologique et solidaire a dénoncé sur Europe 1 la menace que font peser certains projets immobiliers sur les espaces agricoles français.

INTERVIEW

Alors que 80 hectares de terres agricoles à Gonesse doivent être avalées par le futur complexe commercial d'EuropaCity, Nicolas Hulot souhaite mettre un terme à ce type de super projet immobilier. "J'attends de voir ce que va être EuropaCity. […] Avoir un centre commercial gigantesque avec une station de ski artificielle, c'est la folie des grandeurs du XXème siècle ! C'est exactement ce que je ne veux plus demain", a taclé jeudi le ministre de la Transition écologique et solidaire sur Europe 1.

Changer les mentalités. "Je ne peux pas imposer mon autorité partout, je fais un appel à la conscience collective, parce que je pense qu'il faut que l'on ait la pleine conscience qu'il faut aussi sanctuariser nos terres agricoles", explique l'écologiste.

"Je veux provoquer un changement d'état d'esprit. On le fera dans un premier temps de manière volontaire, après on pourra le faire de manière un peu plus contraignante", glisse Nicolas Hulot qui évoque l'hypothèse d'un moratoire sur ce type de construction. "S'il faut qu'on y arrive, on le fera", assure-t-il, avant de lâcher un dernier coup de griffe contre les grands complexes commerciaux, accusés de tuer le petit commerce."On a reçu avec le président de la République des maires qui, maintenant, se plaignent que les centres-villes se soient vidés, qu'il n'y ait plus d'activité. Eh bien, on va accompagner cela", conclut le ministre.