État d'urgence : Valls confirme le retour des perquisitions administratives

  • A
  • A
État d'urgence : Valls confirme le retour des perquisitions administratives
@ Thomas SAMSON / AFP
Partagez sur :

Le projet de loi qui va être débattu au Parlement prévoit également d'exploiter les données des ordinateurs et téléphones saisis.

Le projet de loi sur la prolongation de trois mois de l'état d'urgence, examiné mardi en Conseil des ministres puis débattu au Parlement, permettra d'exploiter les données des ordinateurs et téléphones saisis, a annoncé lundi Manuel Valls aux parlementaires.

Les perquisitions administratives à nouveau autorisées. Par ailleurs, "au regard de la tragédie de Nice, le projet de loi qui va vous être soumis prévoit d'autoriser à nouveau" les perquisitions administratives, selon le texte lu par le Premier ministre lors d'une réunion à Matignon avec les responsables parlementaires.

La durée de l'état d'urgence en débat. "Nous proposons une durée de trois mois, mais le débat sur la durée de l'état d'urgence aura lieu au Parlement", a déclaré également le Premier ministre.