Et François Hollande devint président

  • A
  • A
Et François Hollande devint président
@ REUTERS
Partagez sur :

VIDEO - Europe1.fr vous fait revivre les temps forts de la soirée électorale.

A 20 heures précisément, son nom et sa photo se sont affichés sur tous les écrans de télévision : François Hollande, nouveau président de la République. Revivez les temps forts de la soirée électorale avec Europe1.fr

20h00. François Hollande devient président de la République. C'est la règle, les médias français ne peuvent communiquer les résultats du second tour avant 20h. À l'heure fatidique, des millions de téléspectateurs découvrent donc le visage du nouveau président de la République, François Hollande, élu à 51,8% des voix selon les premières estimations.





20h20. Le discours du président déchu. Nicolas Sarkozy, qui a préparé son discours un peu avant 20h, muni des premières estimations, félicite tôt François Hollande et appelle ses partisans à respecter sa victoire. "Je porte toute la responsabilité de cette défaite. Ma place ne pourra plus être la même. Mon engagement dans la vie de mon pays sera désormais différent. Je m'apprête à redevenir un Français parmi les Français", affirme-t-il.







20h35. Effondrement à la Mutualité. Les partisans de Nicolas Sarkozy rassemblés à la Mutualité, à Paris, et filmés par France2, sont eux en larmes et abattus par la défaite du président sortant.





21h00. "Comment tu te sens papa?" Thomas Hollande, au téléphone avec son père sous l'œil des caméras de France 2: "Comment tu te sens là? C'est difficile de se projeter ?". Un échange de quelques minutes, inaudible, mais raconté par son fils: "Il m’a dit qu’il s’était préparé à se retrouver dans cette situation, qu’il ne se rendait pas encore compte de ce que ça représentait." 





21h15. Clash entre NKM et Le Pen. Nathalie Kosciusko-Morizet, porte-parole de Nicolas Sarkozy, et la présidente du Front National Marine Le Pen s'accusent réciproquement dimanche sur TF1 de porter la responsabilité de l'échec de la droite à la présidentielle.





21h25. Le nouveau président prend la parole. François Hollande ne prend la parole que tard. "Les Français, en ce 6 mai, viennent de choisir le changement. Je mesure la tâche qui m’attend. Ce soir, il n’y a pas deux France qui se font face, mais il n’y a qu’une seule France", lance-t-il d'un ton plutôt grave et solennel… Avant de reprendre la parole et de remercier la Corrèze sur un ton plus détendu.





22h30. Les débats des législatives commencent. Le candidat déchu du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon donne ses exigences au possible futur ministre du Budget de François Hollande, Jérôme Cahuzac, qui appelle à une majorité derrière François Hollande aux législatives.





00h40. La Bastille en liesse et en chansons. À mille lieux des soucis des législatives à venir, la fête bat son plein toute la nuit sur la place de la Bastille, voyant se succéder des artistes tels que Yannick Noah, la Grande Sophie ou Cali. François Hollande y arrive peu après 00h30, sous un déluge d'ovations. "Merci peuple de France. Merci, merci, merci", scande-t-il avec ce qu'il lui reste de voix.