Estrosi refuse de retirer son arrêté anti-drapeaux étrangers

  • A
  • A
Estrosi refuse de retirer son arrêté anti-drapeaux étrangers
@ MAXPPP
Partagez sur :

Dans un communiqué, le maire de Nice accuse le gouvernement de pas assurer l'ordre.

Malgré la décision du tribunal administratif de Nice de suspendre son arrêté "anti drapeaux étrangers", Christian Estrosi refuse de retirer le texte. Dans un communiqué, le maire de Nice accuse le gouvernement de pas assurer l'ordre.

Le maire UMP de Nice avait pris un arrêté, le jour du match Allemagne-Algérie, "interdisant l'utilisation ostentatoire de tous les drapeaux étrangers sur l'hypercentre" de la ville pendant la durée de la Coupe du monde de football. Christian Estrosi assurait vouloir anis "maintenir l'ordre et la tranquillité publique et éviter les débordements".

Mais la justice administrative a suspendu l'exécution de l'arrêté, estimant qu'il avait un "caractère non proportionné".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

A Nice, la polémique enfle après l’arrêté anti-drapeaux

Nice : la justice suspend l'arrêté anti-drapeaux étrangers