Espionnage de Thierry Solère : "C'est dément" pour Nicolas Sarkozy

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

En déplacement en Inde, l'ancien chef de l'Etat a réagi aux informations du Monde, selon lesquelles l'adversaire de Claude Guéant aux élections législatives de 2012 a été espionné par la DGSE.

La réaction de Nicolas Sarkozy était attendue. Lundi, le journal Le Monde révélait que le candidat dissident de droite à Boulogne-Billancourt, Thierry Solère, aurait été espionné par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSE), lors des élections législatives de 2012. Non-investi par l'UMP, Thierry Solère était l'adversaire du candidat du parti : Claude Guéant, alors ministre de l'Intérieur sous Nicolas Sarkozy. En déplacement en Inde, l'ancien président a réagi à cette affaire au micro d'Europe 1. 

"C'est dément". Installé à l'ombre, dans les jardins du mémorial Gandhi, à New Delhi, Nicolas Sarkozy a d'abord indiqué "n'être au courant de rien". Puis il a soupiré, affirmant n'accorder aucun crédit à cette affaire. "Si un ministre de l'Intérieur avait voulu faire quelque chose de si stupide, pourquoi se servir de la DGSE qui dépend du ministère de la Défense, et non des services du ministère de l'Intérieur ?", a interrogé l'ancien président. "C'est dément."

Nicolas Sarkozy a fini de balayer cette affaire par l'humour : "Et puis Thierry Solère, il parle six fois par jour à la télévision". Sous-entendu : ça n'était pas la peine de mobiliser les services secrets pour le pister.