Environnement : Ségolène Royal nommée ambassadrice pour les pôles

  • A
  • A
Environnement : Ségolène Royal nommée ambassadrice pour les pôles
L'ancienne ministre avait d'abord candidaté auprès du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud).@ AFP
Partagez sur :

À compter du 1er septembre 2017, Ségolène Royal sera "ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles Arctique et Antarctique", a indiqué l'Élysée.

L'ancienne ministre de l'Environnement Ségolène Royal a été officiellement nommée vendredi "ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles Arctique et Antarctique", un poste précédemment occupé par Michel Rocard, mort en 2016. 

À compter du 1er septembre. Ségolène Royal exercera cette fonction "à compter du 1er septembre 2017", indique le communiqué publié par la présidence de la République à l'issue du Conseil des ministres. Sa nomination a été faite "sur proposition de la ministre auprès du ministre de l'Europe et des affaires étrangères, chargée des affaires européennes", précise le communiqué, à savoir Nathalie Loiseau. Ségolène Royal avait elle-même annoncé début juillet qu'elle allait être nommée ambassadrice pour les pôles. "C'est une très belle mission", avait-elle alors déclaré, rappelant que "l'impact du réchauffement climatique se voit massivement aux pôles".

Elle était candidate aux Nations unies. Ségolène Royal, qui après la COP21 en décembre 2015 avait œuvré pour permettre une entrée en vigueur rapide de l'accord de Paris sur le réchauffement climatique, a monté une association, "Manifeste pour une justice climatique". Elle avait déposé sa candidature à la direction du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), qui est revenue à l'Allemand Achim Steiner.