"Ensemble choisissons la France"

  • A
  • A
"Ensemble choisissons la France"
Jean-François Copé, est, avec Jean-Pierre Raffarin, à l'origine du slogan "Choisissons la France", choisi par l'UMP pour les législatives.@ MAXPPP
Partagez sur :

L'ex-parti présidentiel a choisi un slogan dans la droite ligne de la campagne présidentielle.

On ne change pas une stratégie… qui perd. A l’UMP, pour les élections législatives, on a apparemment choisi de poursuivre dans la ligne très droitière de la campagne présidentielle, qui a pourtant mené Nicolas Sarkozy à l’échec. Réunis jeudi matin, les caciques de l’ex-parti présidentiel ont d'abord décidé d’adopter le slogan "choisissons la France", selon des sources proches de l’UMP. Puis la phrase a été complété à l'issue du bureau politique par "Ensemble, choisissons la France".

Le choix de la formule a été arrêté lors d'un petit-déjeuner jeudi à la questure de l'Assemblée nationale, organisé par le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, et auquel participaient le Premier ministre, François Fillon, le président de l'Assemblée, Bernard Accoyer, le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, le patron des députés UMP, Christian Jacob et l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin. Le choix du slogan "Choisissons la France" s'est fait en "mixant" des propositions émises par Jean-François Copé et Jean-Pierre Raffarin, a-t-on précisé.

Une phrase utilisée par… Hollande

Lors de ce petit-déjeuner, il a par ailleurs été confirmé que c'était le programme de l'UMP, concocté à l'automne et très largement approuvé par les instances du parti en janvier, qui servirait de "base" au programme législatif. Ces questions ont ensuite été abordées lors de la première réunion du "Comité stratégique de campagne", mis en place lundi par le bureau politique de l'UMP. Ce comité comprend une bonne quarantaine de membres, dont l'équipe dirigeante du parti, François Fillon et plusieurs ministres. Ce comité se réunira une fois par semaine juste avant le bureau politique, instance dirigeante de l'UMP comptant quelque 200 membres.

Pour l’anecdote, "choisissons la France" est la dernière phrase de la profession de foi du second tour de… François Hollande. C’est Guy Birenbaum, chroniqueur à Europe 1 et bloggeur au Lab, qui l’a révélé sur Twitter.