L'avocat Montebourg critique Hollande et "la gauche caviar"

  • A
  • A
L'avocat Montebourg critique Hollande et "la gauche caviar"
@ maxPPP
Partagez sur :

VIDÉO - L'ancien ministre a participé à un concours d'éloquence des avocats du barreau de Paris.

L'INFO. Il a dû se régaler. "Bercy pour ce moment", "gauche caviar et charisme de l'esturgeon" ; tels étaient les sujets oratoires auxquels s'est prêté Arnaud Montebourg - qui a été avocat pendant 8 ans -  lors d'un concours d'éloquence des avocats du barreau de Paris jeudi soir. Accueilli dans la salle de la Mutualité, comble, sous les applaudissements et les mots de "Arnaud président", l'ex-ministre de l'Economie, sorti du gouvernement fin août, a profité de cette joute oratoire pour distiller, sous couvert de métaphores, ses critiques ou remarques sur le gouvernement.

>> LIRE AUSSI - Loi Macron : y a-t-il du Montebourg dedans ?

Faire "l'éloge de la loi Macron". L'ancien ministre, qui fut huit ans avocat, s'en est d'abord pris à l'Ena, dont sont issus notamment son successeur à Bercy Emmanuel Macron et François Hollande, d'"école de savants, de sachants, de sectaires", ou encore d'"école de l'arrogance", par opposition au barreau, "école de l'humilité". Puis, répondant au premier sujet - "Faut-il dire Bercy pour ce moment ?", en référence au livre de Valérie Trierweiler, il a assuré vouloir faire "l'éloge de la loi Macron", mais en louant surtout ses intentions.

"Les esturgeons ne portent pas de chapka". Commentant le deuxième sujet - "Peut-on régner sur la gauche caviar avec le charisme d'un esturgeon?"-, l'ancien lance : "c'est un magnifique concept, la gauche caviar, ce n'est pas rien, parce qu'elle existe !" "Les héritiers, la noblesse d'Etat, nés pour gouverner, (...) ils sont de gauche, ils sont de droite, ils sont interchangeables !", a-t-il poursuivi. Puis, concluant sur le sujet du charisme, il a osé : "les esturgeons ne portent pas de chapka". Allusion à peine voilée à François Hollande, dont la photo où on le voit en chapka et pelisse en fourrure offerts par le président du Kazakhstan, a provoqué tweets moqueurs et agressifs samedi.

>> LIRE AUSSI - Hollande en chapka, la photo qui fait jaser