En Marche veut conquérir la capitale aux législatives… et aux municipales

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

La République en Marche veut faire main basse sur Paris aux élections législatives, avec en ligne de mire les prochaines municipales et la place d'Anne Hidalgo.

L'ENQUÊTE DU 8H

En pleine bataille des législatives, c'est peut-être à Paris que l'ambition de la République en Marche est la plus visible. Les candidats étiquetés Macron sont en train d'y bousculer les députés sortants, droite et gauche confondues. 

Un maillage méthodique et efficace. Pour En Marche, les législatives ne sont qu'une première étape. Déjà, des élus socialistes y prédisent "un carnage". Le PS compte dix députés parisiens, et espère en garder deux ou trois. De leur côté, Les Républicains ne sont guère plus optimistes. Tous voient s'implanter méthodiquement les troupes d'En Marche! dans la capitale, dans un maillage minutieux, arrondissement par arrondissement. PS ? LR ? "On n'a plus rien a leur envier", lance fièrement Stanislas Guerini, référent parisien d'En Marche! qui supervise les plus de 200 comités locaux actifs dans la capitale. "Aujourd'hui, on est 48.000 adhérents à Paris. Il y a une ferveur qui est très forte autour de ce mouvement. On a vocation à s'impliquer dans la vie des municipalités, dans la vie politique de ce pays", affirme-t-il.

Le Conseil de Paris aux couleurs d'En Marche ? À la mairie de Paris, En Marche! a déjà mis un pied dans la porte. Anne Hidalgo, soutien de Benoît Hamon, a vu en pleine campagne présidentielle trois de ses adjoints basculer côté Macron. Depuis, le mouvement s'est amplifié au sein du Conseil de Paris. Plusieurs cadres socialistes sont d'ailleurs certains qu'un groupe En Marche! y sera constitué après ces législatives. Anne Hidalgo, qui déteste cordialement le président de la République et son mouvement, sera-t-elle capable de s'accommoder de cette irruption d'En Marche dans sa gestion municipale ? Réponse d'un de ses proches : "Joker".

Benjamin Griveaux vise la mairie de Paris. Et il y en a un qui ne cache pas ses ambitions pour les municipales de 2020, c'est le porte-parole d'En Marche!, Benjamin Griveaux. Mais l'ancien élu PS, 39 ans, lieutenant d'Emmanuel Macron, ne doit pas griller les étapes. Il a d'abord une législative à gagner à Paris. Toutefois, la violence des réactions qu'il suscite chez ses opposants montre qu'il est déjà pris au sérieux, notamment par le camp Hidalgo. Un fidèle de la maire de Paris décrit Benjamin Griveaux comme un "jeune homme pressé, arrogant et qui ne connait rien à la vie".

À trois ans des prochaines municipales, la bataille pour Paris a déjà commencé.