Législatives 2017 : revivez le "jour d'après", minute par minute

  • A
  • A
Législatives 2017 : revivez le "jour d'après", minute par minute
@ Etienne LAURENT / POOL / AFP
Partagez sur :

La République en Marche! est sortie très largement majoritaire des urnes, dimanche. Europe 1 a commenté en direct l'après second tour des législatives.

Suivez le live
Cette page s'actualise automatiquement
20h57
Le 19 juin 2017
Ça y est, notre live est terminé ! Merci de nous avoir suivis pendant ces "40 heures non stop" et tout au long de cette folle période électorale. On vous retrouve très vite sur Europe 1 et Europe1.fr pour encore plus d'actualité politique !  
 
 
20h51
Le 19 juin 2017
Le maire de Nice Christian Estrosi sera demain matin l'invité de Fabien Namias, à 8h15. À 7h45, Thomas Sotto recevra le sociologue au CNRS Gérôme Truc, auteur de Sidérations. Une sociologie des attentats. 
 

20h36
Le 19 juin 2017
Plusieurs centaines de personnes étaient rassemblées lundi soir non loin de l'Assemblée nationale, à l'appel du collectif "Front social", pour protester contre le "plan de destruction sociale massive" prévu selon eux par Emmanuel Macron. "Y en a assez de la loi des patrons, c'est nous qui travaillons, c'est nous qui décidons" ou "c'est pas les salariés, c'est pas les immigrés, c'est Emmanuel Macron qu'il faut virer", scandaient les manifestants, place de la Concorde à Paris. Le Front social, composé de syndicats CGT (Goodyear, InfoCom), SUD, d'associations et de collectifs estime que "l'abstention considérable" aux législatives est telle que le président Macron "n'a en aucun cas les mains libres pour passer par ordonnances son plan de destruction sociale massive".
 
Pour Eric Beynel, un porte-parole de Solidaires, "cette soirée du 19 (juin) ne suffira pas" mais c'est "un tour de chauffe destiné à essayer de construire un mouvement puissant, large, le plus unitaire possible". Des rassemblements étaient également organisés dans une trentaine d'autres villes, dont Toulouse où la police a recensé une centaine de manifestants, mais aussi Nantes (200), Rouen (200), Lyon (300) et Strasbourg (100). Pour en savoir plus sur ce "front social", vous pouvez lire notre article ici.
 

20h18
Le 19 juin 2017
François Patriat, le sénateur de Côte-d'Or qui a quitté le PS pour rejoindre Emmanuel Macron en mars dernier, lance officiellement les recrutements pour constituer un groupe République en marche! au Sénat. Comme le révèle Public Sénat, le sénateur ex-socialiste a envoyé un e-mail à certains de ses collègues pour leur proposer de le rejoindre dès à présent. Et il a même un projet de charte. 
 

Sénat : un projet de charte proposé pour former un groupe En Marche!

POLITIQUE - Un sénateur rallié à la majorité présidentielle souhaite constituer un groupe En Marche! au Sénat, avant la reprise parlementaire fin juin.
19h57
Le 19 juin 2017
L'Élysée précise immédiatement qu'Édouard Philippe est reconduit à Matignon. Il a donc la charge de présenter un nouveau gouvernement, d'ici à mercredi, 18 heures.
 

19h53
Le 19 juin 2017
C'était attendu d'une minute à l'autre. Édouard Philippe a "remis la démission de son gouvernement" à Emmanuel Macron "qui l'a acceptée", vient d'annoncer l'Élysée.
19h48
Le 19 juin 2017
[ENTENDU SUR EUROPE 1] Si Les Républicains ont sauvé les meubles lors des législatives, ils se trouvent face à dilemme : être de farouches opposants à Emmanuel Macron et son gouvernement ou coopérer. Damien Abad, réélu dans l'Ain, penche pour un entre-deux. "Si on est dans une opposition frontale et brutale, les électrices et les électeurs ne nous le pardonnerons pas. Je suis pour qu'on soit des députés libres, indépendants et qui agissent en conscience", a-t-il déclaré sur Europe 1. 
19h22
Le 19 juin 2017
[ENTENDU SUR EUROPE 1] - "C'est un signe de confiance. C'est un boulot compliqué, il fallait quelqu'un qui connaisse à la fois les rouages de l'Assemblée et le groupe En marche!. C'est donc le candidat idéal", estime pour sa part Hervé Berville, député REM des Côtes d'Armor, invité d'Europe soir. "Il n'y a pas d'affaire Richard Ferrand. Au cours des réunions publiques pendant toute ma campagne, cette question n'a été abordée qu'une seule fois. Il garde toute ma confiance et je suis sincèrement heureux qu'il nous rejoigne en tant que président du groupe", poursuit le nouvel élu. 
19h10
Le 19 juin 2017
[ENTENDU SUR EUROPE 1] - Richard Ferrand va donc quitter le gouvernement pour devenir le chef de file des députés de la majorité à l'Assemblée nationale. "Cela prouve qu'ils ont enfin compris, ils ne pouvaient pas garder un ministre qui était tellement sous les projecteurs pour les affaires qu'il ne pouvait pas sortir d'une réunion autrement que par la petite porte", analyse sur Europe 1 notre éditorialiste Olivier Duhamel. "C'est une semi-sanction par promotion. C'est important d'être président de groupe, c'est lui qui va peser, qui va faire office de surveillant général. Mais ce n'est pas du tout la même importance qu'un poste de ministre", poursuit le politologue. 
 

19h04
Le 19 juin 2017
Selon notre journaliste William Galibert, le Premier ministre Édouard Philippe est en ce moment même à l'Élysée avec Emmanuel Macron pour discuter du remaniement à venir.
19h00
Le 19 juin 2017
Les résultats du Front national pour les législatives sont une déception pour le parti. Seulement huit élus (dont deux apparentés) vont faire leur entrée dans l'Hémicycle, ce qui est certes un record pour un scrutin majoritaire, mais ne permet pas de former un groupe parlementaire. Marine Le Pen et ses collègues vont donc partir en quête d'au moins sept élus qui voudraient bien se rallier à eux. Et la tâche s'annonce difficile, comme on vous le raconte dans cet article :

Après les législatives, le FN se lance dans la (difficile) quête d'un groupe

POLITIQUE - Avec huit élus, le parti frontiste n'a pas de quoi constituer un groupe parlementaire à l'Assemblée. Il va donc lui falloir nouer des alliances. Et ce ne sera pas facile.
18h33
Le 19 juin 2017
Richard Ferrand va quitter le gouvernement. Selon les informations d'Europe 1, le ministre de la Cohésion des territoires sort d'un entretien avec Emmanuel Macron, qui lui a proposé de prendre la tête du groupe REM à l'Assemblée nationale. 
 
18h26
Le 19 juin 2017
Qui accédera au perchoir ? La présidence de l’Assemblée reste la fonction la plus honorifique à laquelle peuvent accéder les nouveaux élus. Plusieurs des lieutenants d’Emmanuel Macron ont d'ores et déjà livré quelques indices sur l’identité de l’heureux(se) élu(e). En les épluchant et en pariant sur le fait que ce serait une femme pour contrebalancer la présence d'Edouard Philippe à Matignon, Europe1.fr a trouvé six profils qui correspondent à ces exigences distillées par voie de presse. Leur nom ? Brigitte Bourguignon (Pas-de-Calais), Françoise Dumas (Gard), Sophie Errante (Loire-Atlantique), Anne-Christine Lang (Paris), Jacqueline Maquet (Pas-de-Calais) et Barbara Pompili (Somme). Plus d'explications dans notre article : 
 

Assemblée nationale : qui accédera au Perchoir ?

POLITIQUE - Le président de l’Assemblée nationale sera désigné la semaine prochaine. Si son profil se précise, les risques politiques de cette désignation ne manquent pas pour Emmanuel Macron.
17h58
Le 19 juin 2017
[ENTENDU SUR EUROPE 1] - Une bataille s'annonce au sein des Républicains, entre les tenants d'une opposition claire et les "constructifs", prêts à voter la confiance au gouvernement Philippe, qui pourrait déboucher sur la création de deux groupes LR au Parlement. Mais pour Robert Namias, le vrai problème de la droite est qu'elle "n'a plus de leaders charismatiques pour unifier les différentes couleurs" depuis cinq ans. 
17h53
Le 19 juin 2017
C'est une tradition républicaine : la gauche à la gauche du président de l’Assemblée, la droite à la droite, le centre au centre. Pour tout savoir comment seront placés les députés dans la future Assemblée nationale, vous pouvez lire notre article ici : 
 

Comment les députés sont-ils placés à l’Assemblée ?

POLITIQUE - Les 577 députés élus à l’issue des législatives vont bientôt prendre place dans l’Hémicycle. Mais ils ne choisiront pas forcément leurs pupitres. 
17h40
Le 19 juin 2017
[ENTENDU SUR EUROPE 1] -Benjamin Griveaux ? Brigitte Bourguignon ? Barbara Pompili ? Thierry Solère ? Les Grandes Voix d'Europe 1 passent en revue les principaux favoris pour la présidence de l'Assemblée nationale. 
 
17h27
Le 19 juin 2017
Le député PS Olivier Faure, réélu avec 61% des voix dans sa circonscription de Seine-et-Marne, sera candidat à sa succession à la présidence du groupe PS à l'Assemblée, a-t-il affirmé à l'AFP lundi. Après sa déroute électorale, le Parti socialiste, majoritaire pendant le précédent quinquennat, n'a réussi à faire élire que 30 des siens à l'Assemblée nationale. Olivier Faure avait succédé à Bruno Le Roux en décembre dernier
 
LIONEL BONAVENTURE / AFP
 
17h20
Le 19 juin 2017
Difficile de faire mieux. La candidate de La République en marche! Anne Blanc a été élue dimanche députée de la 2ème circonscription de l'Aveyron avec 16.013 voix, soit…100% des suffrages exprimés. 8,07% des bulletins étaient blancs. Et 46.063 personnes, soit un peu plus de 66% des inscrits, n'ont pas pris la peine de se déplacer pour ce scrutin qui était, il est vrai, couru d'avance : son adversaire LR, André At, crédité de 20,18% au premier tour, contre 38,7% pour Anne Blanc, s'était retiré. 
 

Législatives : dans l'Aveyron, une candidate REM élue avec 100% des voix

POLITIQUE - Seule en course après le retrait de son adversaire LR, Anne Blanc a récolté dimanche soir 100% des voix au second tour des législatives.
17h14
Le 19 juin 2017
L'ancien candidat écologiste à la primaire de la gauche ne cache pas (du tout) ses ambitions pour le perchoir
17h03
Le 19 juin 2017
C'est parti pour les Grandes Voix d'Europe 1. Au menu, on parle du gouvernement, des nouveaux élus et bien évidemment des enjeux politiques après le second tours des législatives. 
16h58
Le 19 juin 2017
Marine Le Pen a affirmé lundi qu'elle "exigerait" de la part de ses troupes "courtoisie" et "camaraderie" dans le débat sur la "refondation" du FN. "Je souhaite que ce débat se fasse avec la courtoisie et la camaraderie qui est obligatoire dans un mouvement politique, en tout cas que j'exigerai dans ce cadre du mouvement politique", a affirmé la présidente du parti, nouvellement élue députée dans le Pas-de-Calais. Cette "refondation" est attendue "à la fin du mois de juillet."
 

"Refondation" du FN : Marine Le Pen "exigera" la "courtoisie" et la "camaraderie"

POLITIQUE - Alors que des tensions persistes au FN, Marine Le Pen a assuré qu'elle exigerait des cadres du parti de la "camaraderie" à l'heure d'une prochaine "refondation".
16h46
Le 19 juin 2017
Comme nous vous le disions plus tôt, le record du nombre de femmes à l'Assemblée - 155 en 2012 - est battu avec 224 élues. Ce précédent record de 155 remontait... à la précédente législature et constituait déjà un grand pas en avant, comme le montre cette infographie de l'AFP : 
 
 
 
 
16h38
Le 19 juin 2017
[PAUSE LAB] - "Ceux qui ne votent pas et préfèrent continuer à se plaindre ne sont pas dignes d'être français". Thierry Lazaro peste contre les abstentionnistes. Député LR du Nord depuis 1993, il a fait ses adieux à l'Assemblée nationale dimanche 18 juin, battu par Charlotte Lecocq (LREM) au second tour des élections législatives. Mais plus que son cas personnel, c'est la très forte abstention qui le mine, comme le raconte Le Lab
 
16h20
Le 19 juin 2017
La France insoumise et le PCF parviendront-ils à constituer un groupe commun ? Les 10 élus communistes doivent se réunir mercredi pour discuter de leur position vis-à-vis de leur 17 homologues LFI. "Je souhaite qu'il y ait un seul groupe, c'est ce qui me paraît le plus respectueux des électeurs", a déclaré lundi à l'AFP la communiste Marie-George Buffet, très proche de Jean-Luc Mélenchon et réélue dimanche en Seine-Saint-Denis. "Au regard de l'agenda parlementaire, avec les textes régressifs et dangereux qui sont annoncés et l'offensive politique et idéologique que mènera Emmanuel Macron avec sa majorité absolue, il est évident que le groupe le plus puissant (...) serait un point d'appui et de résistance", renchérit le porte-parole du PCF, Olivier Dartigolles.
 
Mais du côté de la France insoumise, si l'on se dit prêt à "tendre la main", on pose également de pointilleuses conditions. "Nous avons été élus sur un programme, 'l'Avenir en commun', Jean-Luc Mélenchon a fait plus de 19% des voix sur ce programme", a prévenu Éric Coquerel, élu député de Seine-Saint-Denis. Et s'il a promis qu'il tendait "la main à ceux qui veulent nous rejoindre sur une base claire", il a aussi rappelé que les députés LFI avaient été élus "sur une méthode, celle de l'implication citoyenne". "La France insoumise n'est pas un parti, c'est un mouvement qui se base sur des assemblées citoyennes, les réseaux sociaux... Nous souhaitons en cela renouveler la vie politique de ce pays et pas de manière gadget", a-t-il insisté sans citer le PCF.
 
D'autres voix dissonent clairement quant à la constitution d'un groupe commun. Élu dans le Nord, le communiste Fabien Roussel ne voit pas d'inconvénient à ce "que chaque formation politique ait son groupe, c'est bon pour la démocratie". Un autre communiste rappelle discrètement que "la discipline de vote n'est pas négociable". Dans ce cas, les communistes pourraient chercher à constituer un groupe avec l'aide d'élus ultramarins comme c'était le cas dans la mandature précédente. 
 
 
 
16h06
Le 19 juin 2017
Quel est le menu des nouveaux députés pour les jours à venir ? On vous fait un petit point calendrier :
 
- Dès cette semaine : 
 
Après des éclaireurs la semaine dernière, dont deux En Marche!, de premiers élus du second tour ont commencé à arriver dès lundi matin à l'Assemblée pour s'enregistrer, prendre les photos officielles, récupérer badge et mallette... Ils doivent chacun se voir attribuer un bureau, constituer leur équipe de collaborateurs. Ces arrivées vont s'échelonner sur toute la semaine, notamment par vagues géographiques pour la plupart des députés République en marche (REM), et en milieu de semaine les députés FN.
 
Pour leur part, les députés REM vont se retrouver pour un "séminaire de cohésion" le week-end prochain, peut-être à l'hôtel de Lassay, résidence du président de l'Assemblée. Seront alors attribués les postes-clés, dont le président de groupe qui sera élu, les questeurs, chargés de la gestion de l'Assemblée, ou les présidents de commission. L'attribution du "perchoir" devrait aussi être en ligne de mire. Le Premier ministre Edouard Philippe pourrait y participer à un moment donné. 
 
- La semaine prochaine :

La première séance dans l'hémicycle des députés de la XVe législature sera le mardi 27 juin, à partir de 15h. C'est alors que le président de l'Assemblée sera élu, au scrutin secret avec une urne à la tribune. Les groupes politiques seront officialisés. Le lendemain, sera constitué - éventuellement par un vote - le bureau de l'Assemblée, sa plus haute instance collégiale, qui gère l'organisation de l'institution, veille au respect de la déontologie, lève les immunités parlementaires...
 
Puis, le jeudi 29 juin, seront composées huit commissions permanentes de l'Assemblée (Finances, Lois, Affaires sociales...). Les fauteuils dans l'hémicycle seront partagés entre les groupes. Enfin, la conférence des présidents, qui réunit autour du président de l'Assemblée les chefs de file des groupes politiques et les présidents de commission, fixera un premier calendrier de travail.
 
- Dans deux semaines : 
 
Le Premier ministre devrait faire sa déclaration de politique générale la semaine suivante, le mardi 4 juillet, selon des sources concordantes. Elle sera suivie par un vote de confiance. Les premières questions au gouvernement (QAG) et l'examen des premiers textes dans l'hémicycle, après leur passage en commission, ne devraient intervenir qu'ultérieurement, peut-être la semaine du 10 juillet.
 
15h25
Le 19 juin 2017
Très renouvelé, plus féminin, plus jeune, le visage de la nouvelle Assemblée nationale par rapport à la précédente peut être résumé en quelques chiffres clefs :
 
- Plus jeune : l'Assemblée perd plus de cinq ans de moyenne d'âge en passant de 54 ans en 2012 à 48 ans et 8 mois en 2017. Les députés de la France insoumise sont en moyenne les plus jeunes, 43 ans et 4 mois, devant la République en marche! (45 ans et demi), le FN (48 ans et 8 mois) et Les Républicains (52 ans contre 55 ans en 2012). Le Parti socialiste (54 ans), le Parti communiste (54 ans et demi) et l'UDI (56 ans et demi) ont les moyennes d'âge les plus élevées.
                  
- Plus féminine : le record du nombre de femmes à l'Assemblée - 155 en 2012 - est battu avec 224 élues. La République en marche! compte la part la plus importante de femmes dans ses rangs avec 47% d'élues, devant le MoDem (46%) et la France insoumise (41%). Le Parti socialiste compte 40% d'élues (contre 36% en 2012), le FN 25%, LR 24% (contre 14% en 2012), le PCF 20% et l'UDI 17%.
 
- Professions : moins de retraités. Le nombre de cadres grimpe de 134 à 180 mais ils sont désormais plutôt issus du privé (59% en 2017 contre 39% en 2012) que du public. Les professions libérales passent de 74 à 103 députés, les enseignants de 47 à 61, les employés de 8 à 21 et les agriculteurs de 9 à 13. Il y aura 41 chefs d'entreprises au Palais Bourbon contre 19 auparavant. Le nombre de retraités a fondu de plus de moitié, de 106 à 41 élus, alors que 29 permanents politiques ont été élus contre 60 il y a cinq ans. A noter l'élection d'un étudiant et d'un ouvrier à l'assemblée, deux catégories qui n'étaient pas représentées durant la précédente législature.
 
- Peu d'anciens députés : sur les 345 députés candidats à leur réélection, 140 l'ont emporté. Quatre anciens ministres du gouvernement Cazeneuve, élus députés en 2012 mais qui avaient quitté le Palais Bourbon, ont par ailleurs été élus, sur les 13 qui se présentaient. Cinquante-neuf ministres ou anciens ministres depuis 1995 étaient également sur la ligne de départ, pour seulement 20 vainqueurs. En tout, 424 élus n'ont jamais été députés. C'est le cas de tous les députés LFI, de 91% des députés REM, 39% des députés LR et 23% des députés socialistes.
 
>> Plus de détails (et des infographies) dans notre article ici : 
 

Âge, nombre de femmes, professions : à quoi ressemble la nouvelle Assemblée nationale ?

POLITIQUE - Âge moyen, nombre de femmes, expérience politique, société civile… Présentation du millésime 2017 de l’Assemblée nationale.
15h07
Le 19 juin 2017
Les nouveaux députés découvrent leurs nouveaux bureaux... Mais aussi la vie médiatique. Et ils n'ont pas encore forcément tous les codes, comme le prouve cette conversation rapportée par notre journaliste Théo Maneval : 
15h00
Le 19 juin 2017

A son arrivée à l'Assemblée nationale, chaque élu se voit remettre une sacoche contenant notamment une écharpe tricolore, une cocarde et une carte d'identité de député. L'AFP vous résume le contenu de ce "kit" pour parfait député en une image : 

Laurence SAUBADU / AFP
 

 

14h36
Le 19 juin 2017
Après une erreur de comptage à Mayotte, la candidate PS Ramlati Ali a finalement été élue au détriment de son concurrent LR ! Elad Chakrina avait été annoncé gagnant dimanche avec 12 voix d'avance sur 17.274 votants. 
 
Ramlati Ali, médecin-psychiatre au centre hospitalier de Mayotte devient donc la première femme députée mahoraise. Elle totalise au final 7.992 voix (50,17%), contre 7.938 voix pour son adversaire, soit 54 voix d'écart, selon un décompte effectué et annoncé lundi par la préfecture. "Des inversions de PV répertoriant les résultats dans certains bureaux de vote auraient provoqué des erreurs de calcul", précise Outre-Mer 1ère
 

14h20
Le 19 juin 2017
Le maire de Besançon, Jean-Louis Fousseret, soutien de la première heure d'Emmanuel Macron, a annoncé lundi sur France bleu Besançon qu'il démissionnait du PS, au lendemain de l'élection législative qui a donné une large majorité au président de la République. "Il faut être clair et cohérent", a expliqué l'élu, maire de Besançon (116.000 habitants) depuis 2001. "Je reste un homme de gauche, fier d'être gauche" et "je suis toujours socialiste au niveau de mes idées, mais je démissionne aujourd'hui", a indiqué l'élu qui avait rejoint En Marche ! dès sa création.
 

Le maire pro-Macron de Besançon, Jean-Louis Fousseret, démissionne du PS

POLITIQUE - "Il faut être clair et cohérent", a expliqué l'élu qui a rejoint En marche! dès sa création. "Je reste un homme de gauche, fier d'être gauche."
14h04
Le 19 juin 2017
[ENTENDU SUR EUROPE 1] - D'une Assemblée majoritairement composée de fonctionnaires et de militants, on est passé à une Assemblée où les cadres supérieurs arrivent en force. "Ce n'est donc pas une représentation plus large qu'avant, elle est différente", commente le journaliste politique Jean-Sébastien Ferjou dans Europe midi.
13h56
Le 19 juin 2017
[PAUSE LAB] -  "Je ne peux pas m’empêcher aujourd’hui, d’abord de vous remercier, et de remercier aussi le Tout Puissant parce que, c’est vrai que nous sommes dans une République laïque mais moi je suis croyant. Et chez nous, dans la religion juive, quand il y a un événement fort, on a l’habitude de bénir le créateur pour nous faire arriver à de tels moments".
13h47
Le 19 juin 2017
[ENTENDU SUR EUROPE 1] - Face à Valérie Boyer, Laurent Saint-Martin, député REM du Val-de-Marne, conteste l'accusation de "matraquage fiscal". "Nous assumons la hausse de la CSG, pour demander une solidarité inter-générationnelle. Ce qui est dommage dans les raccourcis (de l'opposition), c'est d'oublier d'évoquer la hausse du pouvoir d'achat avec l’exonération de la taxe d'habitation, le remboursement des frais de santé pour les prothèses auditives, dentaires et des lunettes. Maintenant, j'aimerais bien que l'on soit honnête sur le programme que l'on va mettre en place", contre-attaque le nouvel élu. 
13h42
Le 19 juin 2017
[ENTENDU SUR EUROPE 1] -  C'était le principal argument de campagne de la droite avant les législatives : Emmanuel Macron et son mouvement promettent "un matraquage fiscal", avec l'augmentation prévue de la CSG. Les nouveaux élus Les Républicains entendent bien profiter de leur statut de premier parti d'opposition pour continuer à faire entendre leur voix en la matière. "Je serai là pour défendre les retraités, les familles, les classes moyennes du matraquage fiscal qu'on nous promet, avec la hausse de la CSG et probablement une hausse de l'impôt sur le revenu", assure Valérie Boyer, députée des Bouches-du-Rhône.
13h35
Le 19 juin 2017
[ENTENDU SUR EUROPE 1] - "Ce n'est pas parce qu'on n'est pas un professionnel de la politique qu'on est un député godillot", garantit Laurent Saint-Martin, nouvellement élu député du Val-de-Marne avec l'étiquette La République en marche!. Ce dernier l'assure : il ne sera peut-être pas d'accord tout le temps avec Emmanuel Macron. 
13h30
Le 19 juin 2017
[PAUSE LAB] Le PS est en crise mais visiblement, cela n'émeut pas Yannick Jadot. L'eurodéputé EELV, allié de Benoît Hamon lors de la présidentielle, a commenté sans détour la démission du premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis.
13h11
Le 19 juin 2017
[PAUSE LAB] Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, également l'un des premiers socialistes converti au macronisme, n'est pas tendre avec Najat Vallaud-Belkacem. Il juge logique sa défaite face à Bruno Bonnell (LREM) à Villeurbanne : "Elle était très anti Emmanuel Macron et donc elle s'est fourvoyée dans une voie qui était très à gauche". La principale intéressée appréciera.
12h58
Le 19 juin 2017
Invité d'Europe Midi, le politologue Oliver Rouquan dresse le portrait de la nouvelle Assemblée après les élections législatives. "C'est un coup de balai. Il y a un vrai renouvellement fondé sur une lassitude et un rejet de la façon de faire de la politique jusqu'à présent. Mais il y aussi beaucoup d'attentes autour des nouveaux députés."
12h46
Le 19 juin 2017
  
Échange tendu ce matin à l'Assemblée national entre Manuel Valls, dont l'élection est contestée par son adversaire, et des journalistes. C'est à écouter juste ici.
12h38
Le 19 juin 2017
Selon notre reporter Sandrine Prioul, Farida Amrani, candidate de la France insoumise battue par Manuel Valls en Essonne mais qui conteste le résultat, est toujours présente à la préfecture d'Évry pour éplucher les cahiers d'émargement et les procès-verbaux. Selon son suppléant Ulysse Rabate, il y aurait des irrégularités qui pourraient conduire à "annuler l'élection" de dimanche.
12h27
Le 19 juin 2017
Majorité écrasante ne veut pas forcément dire majorité docile. A en croire Jean-Paul Delevoye, président de la commission d'investiture de La République en marche!, les députés macronistes auront le droit d'exprimer leur propre opinion. "Vous imaginez ces nouveaux visages arriver et qu'on va leur dire : 'tu t'assois là, tu votes l'amendement et tu obéis ?' Pas du tout", explique le cadre de LREM.
12h03
Le 19 juin 2017
[PAUSE LAB'] Un seul député écologiste a été élu dimanche, Eric Alauzet dans la 2e circonscription du Doubs, avec 62,19% des voix. Mais l'élu a perdu son étiquette EELV pendant la campagne pour s'être déclaré "Macron-compatible"...
 
11h42
Le 19 juin 2017
Réalisateur césarisé de Merci Patron ! et tout nouveau député de la première circonscription de la Somme, François Ruffin (LFI) a promis au micro de RTL qu'il se payera au Smic, donnant le reste de son indemnité "à des œuvres".
 
11h27
Le 19 juin 2017
Alors que son adversaire de la France insoumise, Farida Amrani, conteste sa victoire à une faible majorité dans l'Essonne, Manuel Valls, interrogé à ce sujet à son arrivée à l'Assemblé nationale, perd son calme, rapporte notre journaliste sur place.
11h20
Le 19 juin 2017
Le maire normand suspecté d'avoir agressé Nathalie Kosciusko-Morizet sur un marché pendant la campagne sera présenté devant un tribunal dans la journée, selon une source judiciaire auprès de l'AFP.
11h05
Le 19 juin 2017
[PAUSE LAB'] La vague du renouveau qui a déferlé sur l' Assemblée nationale agite des ambitions, aiguillonnées par l'exemple d'un président de 39 ans. Ainsi, sur LCI, Marie Lebec, élue dimanche députée des Yvelines à seulement 26 ans, reconnaît du bout des lèvres "penser forcément"… à la présidence de la République. Rien que ça.
 
10h52
Le 19 juin 2017
Moyenne d'âge, répartition des forces politiques, parité... Tour d'horizon de la nouvelle Assemblée en chiffres et en images :
 
10h36
Le 19 juin 2017
Avec 18 parlementaires élus, l'UDI a sauvé son groupe parlementaire de la disparition. Jean-Christophe Lagarde, président du parti, appelle à un rassemblement le plus large possible, avec les députés du centre mais aussi les "constructifs" auto-proclamés de la droite, qui se disent prêts à travailler avec l'exécutif. "Je souhaite que nous ayons un groupe parlementaire le plus large possible, avec tous les représentants, tous les députés du centre, de la droite progressiste qui souhaitent simplement ne pas jouer le faux nez de la politique, où on critique toujours ce qui est en face alors même que parfois on le proposait hier", a déclaré sur France 2 celui qui a été réélu député de la 5e circonscription de la Seine-Saint-Denis.
10h24
Le 19 juin 2017
Le Premier ministre ne connait pas le dixième de la majorité dont il a la charge. Antonin André, chef du service politique d'Europe 1, détaille les risques d'une Assemblée de novices :
 

Le mouvement La République en Marche! a remporté plus de 300 sièges de députés dimanche à l'issue du deuxième tour des élections législatives. Et parmi eux figurent de nombreux novices. Il s'agit d'un défi pour le gouvernement, qui va vouloir être efficace pour réformer vite et éviter ainsi le piège du procès en incompétence.

Des rendez-vous avec les nouveaux députés. Le Premier ministre Édouard Philippe qui ne connaît pas le dixième des députés de sa majorité, va enchaîner dès mardi les déjeuners, les apéritifs, les rendez-vous avec ces nouveaux députés.��Le week-end prochain, un séminaire de formation est organisé à l’Assemblée. C’est là que seront désignés les hommes et femmes clés - le patron du groupe, les présidents de commissions - et qu’une première liste de candidats au perchoir sera constituée.

Discipline. Pour le mouvement En Marche!, jusqu'ici très participatif, très collectif, il va falloir passer à une organisation plus militaire. Le maître-mot repris dans l’entourage du Premier ministre, c’est la discipline. Car tous ces élus l’ont été grâce à la photo d’Emmanuel Macron à leur côté. Édouard Philippe leur rappellera : l’obsession de l’efficacité du nouveau président ne doit pas être freinée par des tâtonnements d’amateurs ou des velléités d’émancipations d’ambitieux marcheurs.

10h15
Le 19 juin 2017
On vous laisse découvrir, en partenariat avec l'AFP, la carte de France du scrutin :
 
 
10h02
Le 19 juin 2017
09h51
Le 19 juin 2017
Candidat malheureux à la présidentielle, Jean Lassalle n'a pas caché sa joie dimanche soir lorsqu'il a été réélu député dans la 4ème circonscription des Pyrénées-Atlantiques. Le candidat-berger s'est même livré à un "paquito" avec ses soutiens. Une tradition du Sud-Ouest qu'on vous laisse découvrir :
 
09h37
Le 19 juin 2017
 Qui est votre député ? Pour le savoir, ça se passe juste en dessous :
 
09h28
Le 19 juin 2017
  
Farida Amrani, candidate de La France insoumise, conteste la victoire sur le fil de Manuel Valls dans la première circonscription de l'Essonne (50,3% - 49,7%). Sur LCI, la candidate a assuré qu'elle allait recompter dans la journée les bulletins de quatre bureaux litigieux, elle envisage également de se tourner vers le Conseil constitutionnel.
 
09h18
Le 19 juin 2017
[PAUSE LAB'] L'union fait la force... Le FN, avec 8 élus, ne peut pas constituer en groupe parlementaire. Invité de RTL, Louis Aliot, élu député FN des Pyrénées-Orientales, tend déjà la main aux sans-étiquettes et à une partie de la droite.
 
09h06
Le 19 juin 2017
À 23 ans seulement, il sera le benjamin de la nouvelle Assemblée. Ludovic Pajot a été élu député de la 10e circonscription du Pas-de-Calais sous les couleurs du Front national. Il siégeait déjà comme conseiller municipal de Béthune et conseiller régional.
 
 
08h43
Le 19 juin 2017
[ENTENDU SUR EUROPE 1] Largement élu dans la 5e circonscription de Paris (56,3%), les ambitions de Benjamin Griveaux inquiètent le PS. Prochaine étape : détrôner Anne Hidalgo et s'emparer de la mairie de Paris ? L'interessé dément fermement la rumeur sur notre antenne :
 
08h41
Le 19 juin 2017
[ENTENDU SUR EUROPE 1] Qui pour le perchoir ? Il y a 223 femmes à l'Assemblée. Une première sous la Cinquième République. Peut-on envisager une femme pour la diriger ? "C'est indifférencié. Il faut quelqu'un qui ait un peu d'expérience parlementaire et dont l'autorité soit naturelle. […] Une femme peut parfaitement remplir ce rôle", explique Benjamin Griveaux. "La République en marche! ayant une majorité claire, absolue, en particulier avec le MoDem, il est souhaitable que ça puisse être quelqu'un issu de La République en Marche!", avertit cependant le porte-parole du mouvement présidentiel.
 
08h40
Le 19 juin 2017
[ENTENDU SUR EUROPE 1] Benjamin Griveaux sera-t-il candidat pour présider le groupe En Marche! ? "Les destins individuels sont en général des destins courts. Nous nous inscrivons toutes et tous dans un jeu collectif !", balaye le nouveau député de la 5e circonscription de Paris.
08h29
Le 19 juin 2017
[ENTENDU SUR EUROPE 1] La vague Macron n'a pas ressemblé au tsunami annoncé, malgré la très large victoire dimanche soir des élus de La République en marche!. Benjamin Griveaux, lui-même élu sous les couleurs de la majorité présidentielle a Paris, s’est réjoui ce lundi au micro d'Europe 1 de la formation d'une véritable opposition, selon lui.
 
"On a une majorité claire. Il y aura une majorité avec des partenaires puisque le MoDem a un groupe parlementaire […] Il y aura peut-être aussi des constructifs venant de la droite, peut-être certains parlementaires de gauche. Et puis, il y a une vraie opposition. Ça, c'est une bonne nouvelle. On nous avait dit, il y a trois mois, qu'il n'y aurait pas de majorité pour Emmanuel Macron à l'Assemblée nationale, et depuis quinze jours c'était devenu quasiment une assemblée dictatoriale, avec un parti unique, monochrome. C’est bien que l'Assemblée fasse accueil à cette opposition. Nous aurons l’occasion de débattre avec l'ensemble des sensibilités qui seront représentées, et je suis heureux de voir les spécialistes des déclarations de tribune, des accusations et des invectives travailler à l'Assemblée, proposer des amendements, peut-être des textes. J'ai hâte de pouvoir en débattre publiquement avec eux !"
08h10
Le 19 juin 2017
Un air de déjà entendu ? Europe 1 vous propose de souffler un peu : Jean-Claude Poncif, alias Jérôme Commandeur, recycle poncifs, banalités et lieux communs qui ont émaillé ces dernières heures les commentaires des éditorialistes.
 
08h04
Le 19 juin 2017
[ENTENDU SUR EUROPE 1] "Nous avons un problème de leadership. Nous avons également un besoin de rénovation profond", assume sur Europe 1 Bernard Accoyer après les échecs subis par la droite aux dernières élections. "Nous avons besoin de tout remettre en cause !"
 
07h55
Le 19 juin 2017
[ENTENDU SUR EUROPE 1] Avec une trentaine d'élus considérés comme Macron-compatibles, l'unité de la droite, qui ne glane que 137 circonscriptions, semble bien fragile. Eric Ciotti, réélu dans les Alpes-Maritimes, a notamment réclamé leur exclusion. "J'ai présidé le groupe à des moments difficiles. J'ai tenu l'unité, ça n'est pas si difficile. Il suffit d'un débat", assure de son côté Bernard Accoyer, secrétaire général des Républicains, sur Europe 1.
 
"Ce qui est évident, c'est que nous serons le premier groupe de l'opposition. Nous serons une opposition responsable, comme nous l'avons toujours été, mais peut-être avec un effort supplémentaire compte-tenu de la situation de la France. Nous voterons, nous participerons aux textes qui apporterons des réformes indispensables au pays", assure-t-il.
07h38
Le 19 juin 2017
Dix des 11 circonscriptions de l'étranger tombent dans l'escarcelle La République en marche!-MoDem. Seul l'UDI Meyer Habib, élu dans la 8e circonscription, qui regroupe les Français établis à Chypre, en Grèce, en Israël, en Italie, à Malte, à Saint-Martin en Turquie et au Vatican, empêche l'alliance présidentielle de faire un carton plein.
 
07h31
Le 19 juin 2017
[ENTENDU SUR EUROPE 1] Quel avenir pour Florian Philippot ? Le vice-président du FN, au cœur des polémiques pour défendre la sortie de l'euro, un point crispant pour une partie de l'électorat frontiste, n'a pas réussi à se faire élire en Moselle. "Florian apporte énormément à notre mouvement. Ça parait absolument évident. Il faut que nous soyons rassemblés autour de Marine, c'est là l'essentiel", a déclaré David Rachline sur Europe 1.
 
07h25
Le 19 juin 2017
[ENTENDU SUR EUROPE 1] Finaliste de la présidentielle, le FN espérait une quarantaine de députés début mai. Ce matin, ils ne sont que 8 à avoir été élus, mais David Rachline, sénateur-maire de Fréjus, veut voir le verre à moitié plein. "Je constate une chose : au soir du premier tour on nous avait expliqué que nous aurions un ou deux députés, et finalement nous avons 8 députés. C'est mieux que pendant la précédente législature, et cela va nous permettre de faire un véritable travail d'opposition. Nous sommes les seuls à vraiment pouvoir s'opposer à la politique de monsieur Macron au moment où les Républicains ne savent plus où ils vont, et où la plupart annoncent qu'ils vont participer à l'activité de la majorité présidentielle", a-t-il déclaré dans la matinale d'Europe 1.
07h18
Le 19 juin 2017
La joie du président de la République face à la large victoire de son camp a été nuancée dimanche soir par le taux d'abstention et l'annonce de la disparition d'un soldat français au Mali. David Doukhan, chef adjoint du service politique d'Europe 1, s'est plongé dans la tête d'Emmanuel Macron :
 
 
07h09
Le 19 juin 2017
[PAUSE LAB'] Même alliés, le PCF, la France insoumise et le PS n'ont pas assez d'élus pour pouvoir saisir le Conseil constitutionnel avant la promulgation d'une loi. Ces trois formations cumulent 56 députés quand il en faut 60 pour pouvoir se tourner vers les Sages.
 
 
07h03
Le 19 juin 2017
Certains ténors de l'hémicycle ont résisté à la vague du "renouveau", qui porte avec elle de nombreux nouveaux visages sur les bancs de l'Assemblée nationale. Europe 1 dresse le portrait de 10 députés qui ne devraient pas manquer de se faire remarquer au Palais Bourbon.
 
06h55
Le 19 juin 2017
[ENTENDU SUR EUROPE 1] Avec plus d'un électeur sur deux qui ne s’est pas déplacé jusqu'aux urnes (57,4%), l'abstention atteint un chiffre historique. "Il y a deux records qui sont battus hier : en terme de niveau, et jamais encore entre deux tours l'abstention n'avait autant progressé. On gagne cinq points par rapport au premier tour. C'est dire si cette décrue est significative. C'est une vraie crise de la démocratie participative", estime Edouard Lecerf, directeur des activités Politique et Opinion chez Kantar Public, au micro d'Europe 1.
06h42
Le 19 juin 2017
Avec 223 élues, jamais autant de femmes n'avaient encore siégé à l'Assemblée nationale, et pourtant, la parité n’est toujours pas respectée. 
 
06h40
Le 19 juin 2017
[PAUSE LAB'] "Emprise du Milieu", "Scrutin historique", "Carton plein et urnes vides"… découvrez les Unes des principaux quotidiens au lendemain de la victoire de La République en marche! aux législatives.
 
 
06h32
Le 19 juin 2017
Ils ont sauvé leur place au gouvernement. Les six ministres d'Emmanuel Macron qui étaient candidats ont tous été (ré)élus dimanche soir. Néanmoins, ils ne siégeront pas en tant que députés sur les bancs de l'hémicycle. Ce sont leurs suppléants respectifs qui vont récupérer leur écharpe d'élus.
 
06h27
Le 19 juin 2017
Voici les résultats définitifs du second tour des élections législatives, selon les chiffres publiés par le ministère de l'Intérieur :
 
  • La République en marche!-MoDem : 350 sièges (dont 308 pour LRM)
  • Les Républicains-UDI-divers droite : 137 sièges (dont 113 LR)
  • Parti socialiste-Parti radical de gauche-divers gauche : 44 sièges (dont 29 pour le PS)
  • La France insoumise : 17 sièges
  • Parti communiste : 10 sièges
  • Front national : 8 sièges
  • Divers : 11 sièges
 
 
06h01
Le 19 juin 2017
Ne manquez pas les invités de la matinale d'Europe 1 :
 
  • 7h15 : David Rachline, sénateur-maire FN de Fréjus
  • 7h45 :Bernard Accoyer, secrétaire général des Républicains
  • 8h15 : Fabien Namias reçoit Benjamin Griveaux, député élu dans la 5e circonscription de Paris et porte-parole de La République en marche!
 
À partir de 9 heures, Antonin André, chef du service politique, Fabien Namias, directeur de l'information, Edouard Lecerf, directeur des activités Politique et Opinion chez Kantar Public et Daniel Cohn-Bendit répondent en direct à vos questions !
05h54
Le 19 juin 2017

Bonjour à tous et bienvenue dans la suite de notre live "40 heures non-stop" spécial législatives. Résultats, réactions, décryptages... toute la rédaction d'Europe1.fr se mobilise pour vous faire vivre en direct cet après second tour des élections législatives.

 

Et ne manquez pas sur notre antenne, à partir de 6h30, notre matinale événement.

LE 40 HEURES NON STOP DES "LEGISLATIVES"

Comme annoncé, la vague En Marche! a déferlé sur l'Assemblée nationale, décrochant avec ses alliés du MoDem 350 sièges sur 577, selon les résultats du ministère de l'Intérieur. Un chiffre moindre cependant que ce qu'avaient envisagé les projections. L'abstention record (57,4%) pour un second tour des législatives aura sans doute joué en défaveur des candidats du président de la République.

En deuxième position, Les Républicains-UDI-DVD récoltent 137 circonscriptions, signant le pire score de la droite sous la Cinquième République. La présence du Parti socialiste dans l'hémicycle, majorité sortante, se réduit comme une peau de chagrin avec seulement 29 élus (44 si l'on compte ses alliés du Parti radical et divers gauche). La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon décroche 17 sièges, juste assez pour constituer un groupe parlementaire, et pourrait également s'allier avec les 10 élus communistes. 

De son côté le Front national, pourtant finaliste de la présidentielle, réalise une contre-performance, avec 8 candidats élus, dont sa présidente Marine Le Pen qui, largement victorieuse dans la Pas-de-Calais (58,60%), va faire son entrée à l'Assemblée nationale.