En cas de victoire en 2017, Fillon refusera d'accueillir davantage de réfugiés

  • A
  • A
En cas de victoire en 2017, Fillon refusera d'accueillir davantage de réfugiés
@ Thomas SAMSON / AFP
Partagez sur :

Au cours des onze premiers mois de l'année 2016, la France a enregistré près de 78.000 demandes d'asile, en hausse de 10% par rapport à la même période l'année précédente.

Le candidat de la droite française à l'élection présidentielle, François Fillon, refusera en cas de victoire d'accueillir davantage de réfugiés qu'à l'heure actuelle, malgré les appels à la solidarité de l'Allemagne, a averti l'un de ses proches conseillers, Bruno Le Maire.

"Un président Fillon n'accepterait pas plus de réfugiés que dans les proportions actuelles parce que la France n'est pas politiquement et économiquement en mesure de le faire", a déclaré Bruno Le Maire, chargé des affaires européennes et internationales dans l'équipe de campagne du candidat, dans un entretien publié samedi par le quotidien allemand Bild, le plus lu du pays.  Interrogé sur le point de savoir si la France pourrait faire un effort dans ce domaine en direction de l'Allemagne qui souhaite davantage de solidarité de ses partenaires européens, Le Maire a répondu : "En aucun cas".

Au cours des onze premiers mois de l'année 2016, la France a enregistré près de 78.000 demandes d'asile, en hausse de 10% par rapport à la même période l'année précédente. Sur l'ensemble de 2016, l'Allemagne a elle accueilli 280.000 nouveaux demandeurs d'asile, après un record de 890.000 en 2015, lorsque la chancelière Angela Merkel a ouvert les portes du pays aux migrants, dont beaucoup fuyaient la guerre civile en Syrie.