En 2017, la CFDT combattra le FN

  • A
  • A
En 2017, la CFDT combattra le FN
"Je ne roule pour personne", affirme le numéro 1 de la CFDT, Laurent Berger, interrogé sur une éventuelle proximité avec Emmanuel Macron.@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger va demander à être reçu par les différents candidats à l'élection présidentielle, "à l'exception de l'extrême-droite".

La CFDT "ne roule pour personne" dans l'élection présidentielle. Mais elle fera barrage au Front national, parti "pas compatible" avec les "valeurs" du syndicat, a dit jeudi son numéro un, Laurent Berger.

Le syndicat "va attendre début janvier" pour poser des "constats" sur les différents programmes", a répondu sur BFM Business le secrétaire général de la CFDT, interrogé sur une éventuelle proximité idéologique avec l'ex-ministre de l'Économie Emmanuel Macron. La CFDT demandera alors "à être reçue par tous les candidats, à l'exception de l'extrême droite".

Transition énergétique, services publics, protection sociale... Le FN "n'est pas un parti qui est compatible avec la vision du progrès, les valeurs que porte la CFDT", a développé Laurent Berger, évoquant une politique bâtie "sur le dos de ceux qui sont les plus fragiles". "On ne construit pas une société en désignant des coupables à la vindicte populaire, et je crois que c'est ce que fait Mme Le Pen", a-t-il insisté.

A l'inverse, Laurent Berger a dit défendre un projet politique qui "dresse une perspective", "parle à l'intelligence des citoyens et pas à leurs tripes, qui parfois malheureusement les emmènent vers des réflexes extrémistes". La CFDT veut également œuvrer pour que la transition énergétique, la place des services publics ou encore la défense de la protection sociale comptent parmi les thèmes phares de la campagne présidentielle, a-t-il avancé.