En 2012, "Bayrou a sa place"

  • A
  • A
En 2012, "Bayrou a sa place"
@ EUROPE 1
Partagez sur :

Pour Gérard Longuet (UMP), "c'est l'intérêt de la France qu'il soit candidat en 2012".

François Bayrou peut se targuer d'un nouveau soutien à l'UMP. Jeudi, sur Europe 1, Gérard Longuet, le président du groupe UMP au Sénat a en effet plaidé sa cause : "C'est l'intérêt de la France qu'il soit candidat en 2012, qu'il n'y ait pas qu'un candidat socialiste archaïque qui nous éloignerait de toutes les solutions européennes admises pour surmonter la crise", a-t-il estimé.

Un dégel des relations avec l'UMP ?

Ce soutien intervient au lendemain d'une rencontre entre le président du MoDem et Nicolas Sarkozy sur les retraites. Le président de la République avait déjà reçu en avril le dirigeant centriste - qui s'est affiché jusqu'ici comme un opposant virulent. Ce que d'aucuns ont interprété comme un rapprochement avec le chef de l'Etat.

"François Bayrou a sa place. Le PS court à gauche. Martine Aubry lui laisse de la place. Il est en dehors de la majorité et en dehors d'un parti socialiste archaïque", a renchéri Gérard Longuet.

8% des intentions de vote

Mercredi soir, le principal intéressé, François Bayrou, a affirmé que l'heure n'était pas aux "manoeuvres de beau temps" et qu'il restait un "opposant".

Selon une récente enquête Ifop, le président du MoDem est crédité de 8% des intentions de vote au premier tour de la présidentielle.