Emploi : Bertrand détaille la feuille de route

  • A
  • A
Emploi : Bertrand détaille la feuille de route
@ EUROPE 1
Partagez sur :

Le ministre du Travail est revenu sur Europe 1 sur les mesures annoncées au sommet pour l'Emploi.

"Il n'y aura pas d'amélioration immédiate sur le front de l'emploi dans les mois qui viennent", a reconnu dimanche matin Xavier Bertrand, dans le Grand Rendez-Vous Europe 1-Le Parisien-i>Télé. "Tant qu'il n'y a pas une conjoncture économique favorable, quand tous les indicateurs sont mauvais, vous ne pouvez pas avoir un seul indicateur, l'emploi, qui soit bon", a-t-il ajouté. Le ministre du Travail a donc annoncé que les mesures prises mercredi lors du Sommet social seraient mises en oeuvre rapidement.

Ainsi, les premiers recrutements de 1.000 CDD supplémentaires à Pôle Emploi, promis par Nicolas Sarkozy pour faire face à la hausse de la charge de travail des conseillers, commenceront "dès février", a annoncé Xavier Bertrand. "Il faut proposer des solutions aux chômeurs mais aussi les recevoir dans les meilleurs délais", a-t-il dit. "Dès février, tous les demandeurs d'emplois au chômage depuis 2 ans seront vus individuellement et se verront proposer une solution", comme une formation, un contrat aidé ou un retour vers l'emploi, a indiqué Xavier Bertrand.

"Il faut éviter que le chômage explose"

Le ministre du Travail a reconnu que la situation de l'emploi ne connaîtrait pas d'amélioration rapide. "Mais il faut éviter que le chômage explose", a-t-il prévenu. Xavier Bertrand a donc précisé sa proposition de faciliter le recours au chômage partiel. "On avait déjà comme idée de le passer de 20 jours à 8 jours. Si les partenaires sociaux en sont d'accord, nous pourrions proposer de supprimer le principe d'une autorisation administrative du chômage partiel et de faire une simple déclaration, c'est-à-dire de supprimer tout délai".

Xavier Bertrand a souligné qu'un salarié qui est en activité partielle "reste dans l'entreprise" et "garde son contrat de travail". "Il faut former plutôt que licencier. Garder plutôt que licencier c'est un investissement intelligent", a-t-il ajouté.

Le ministre a par ailleurs confirmé la levée des charges pour l'embauche en CDI ou en CDD d'un jeune de moins de 26 ans, dans une TPE - de moins de 10 salariés. Le dispositif, qui existe "depuis le 18 janvier", concernera 150 à 170.000 jeunes, a-t-il annoncé. "On l'a décidé pour les recrutements dans les six premiers mois et le dispositif sera valable pendant un an", a détaillé Xavier Bertrand.