Emploi : Ayrault veut accélérer le tempo

  • A
  • A
Emploi : Ayrault veut accélérer le tempo
@ MAXPPP
Partagez sur :

Devant le Medef, il a prié les syndicats d'accélérer les négociations sur la sécurisation de l'emploi.

"Je m'étonne de l'étonnement que suscite ma présence parmi vous". En arrivant, mercredi, à l'université d'été du Medef à Jouy-en-Josas, une première pour un chef du gouvernement, Jean-Marc Ayrault s'est lancé dans une opération "séduction" des chefs d'entreprise. Et pour rassurer l'organisation patronale de son "esprit d'ouverture et de sa confiance", le Premier ministre a d'abord ironisé : "En lisant la presse ce matin, je m'amusais un peu, et même tout à l'heure où on m'a demandé de serrer la main de Laurence Parisot une deuxième fois...

Mais, "je viens devant vous, attentif aux difficultés que vous rencontrez et à vos propositions", a insisté le chef du gouvernement.

Les syndicats pressés sur le front de l'emploi 

Puis évoquant la hausse du chômage, Jean-Marc Ayrault s'est fait plus pressant : "J'appelle toutes les organisations à accélérer le rythme de négociation" sur le thème de l'emploi. Cette négociation fait partie des nombreux chantiers ouverts en juillet lors de la Conférence sociale.

"J'y attache une importance toute particulière", a poursuivi le Premier ministre. "D'une part, parce qu'elle traite des sujets majeurs de la vie des entreprises : l'anticipation nécessaire des évolutions de l'activité, de l'emploi et des compétences, ou encore la lutte contre la précarité excessive du marché du travail, qui touche particulièrement les jeunes et les femmes".

Un document d'orientation dans les 15 jours 

"D'autre part, parce que la réussite de cette négociation témoignerait de l'éclosion d'un nouveau modèle de négociation sociale", veut croire Jean-Marc Ayrault, qui a, une nouvelle fois, vanté les vertus de la concertation. "Je souhaite donc que cette négociation rassemble tous les partenaires sociaux".

Le ministre du Travail Michel Sapin a annoncé mercredi qu'il transmettrait aux partenaires sociaux dans 15 jours son document d'orientation qui lancera officiellement cette négociation. Il n'a pas précisé de date de fin des discussions.