Emmanuelle Cosse : "Ce débat doit avoir lieu devant la justice"

  • A
  • A
Emmanuelle Cosse : "Ce débat doit avoir lieu devant la justice"
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Au lendemain des accusations de harcèlement sexuel contre son conjoint Denis Baupin, la ministre du Logement en a appelé à la justice. Que les faits soient "avérés" ou "pas".

"Il est très important que le débat se fasse devant la justice". Au lendemain des accusations de harcèlement et d'agressions sexuelles contre le député écologiste Denis Baupin, son épouse Emmanuelle Cosse s'est exprimée sur France Info.

Des faits "d'une extrême gravité". "On parle de faits qui sont d'une extrême gravité. Et si ces faits sont avérés, il faut que ça soit réglé devant la justice. Et si ces faits ne sont pas avérés, il faut aussi que ce soit réglé devant la justice. Il n'y a pas d'autre question, il n'y a pas d'autre choix", a déclaré l'ancienne secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts. "Denis Baupin, qui est par ailleurs mon conjoint, a fait le choix de se défendre en justice", a-t-elle rappelé, indiquant par ailleurs qu'il allait "rester député" de la 10e circonscription de Paris.

"J'ai confiance" en Denis Baupin. Visiblement très affectée, la ministre du Logement a affirmé avoir "appris (l'information) hier" et s'est dit "très touchée en tant que femme, en tant que compagne, en tant que mère, en tant que ministre." "Je n'ai pas de troubles" quand au nombre de femmes qui accusent Denis Baupin, a-t-elle déclaré. "Oui, j'ai confiance en mon conjoint". Cependant, Emmanuelle Cosse a tenu à discerner sa vie privée de sa vie professionnelle. "Que chacun comprenne bien que je fais la part des choses entre ce qui peut concerner mon conjoint et mon travail".

L'attitude d'Emmanuelle Cosse en question. Lundi, le conseiller EELV de Paris Yves Contassot a par ailleurs accusé Emmanuelle Cosse d'avoir refusé de parler de harcèlement sexuel lors d'un conseil national du parti, il y a un an. Une mise en cause que réfute la ministre. "En tant que secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts, je n'ai jamais été saisie à aucun moment de signalements de harcèlement sexuel", a-t-elle martelé.