Emmanuel Macron veut augmenter le quotient familial, en baisse depuis 2012

  • A
  • A
Emmanuel Macron veut augmenter le quotient familial, en baisse depuis 2012
@ Eric FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

Emmanuel Macron, le candidat d'En Marche! à l'élection présidentielle, a affirmé qu'il souhaitait augmenter le quotient familial qui a subi deux baisses pendant le quinquennat de François Hollande.

Lors d'une interview sur Radio J, Emmanuel Macron a confié qu'il souhaitait augmenter le quotient familial "si les finances publiques le permettent". "Je souhaite aller dans ce sens", a confié le candidat d'En Marche! à l'élection présidentielle. Le quotient familial a connu deux baisses pendant le quinquennat de François Hollande, passant de 2.300 euros à 1.500 euros par demi-part.

Pas un "cadeau", un "accompagnement". "Je ne fais pas de chèque en blanc parce que dans ma trajectoire, je ne le fais pas. Mais je veux aller dans cette direction. Et j'annoncerai cela mi-juillet", précise celui qui a expliqué à quoi ressembleraient ses 100 premiers jours à l'Elysée s'il était élu. "Je n'appellerais pas ça un cadeau. J'appellerais ça un accompagnement", a-t-expliqué avant d'ajouter : "C'est un élément de justice d'accompagner les familles. Et raboter à la fois les allocations et le quotient a été un problème."

La fécondité en baisse. La fécondité a diminué à 1,93 enfant par femme en 2016 contre 1,96 en 2015, et les naissances ont baissé de 14.000 à 785.000 bébés, indiquait l'Insee en janvier. La France est demeurée le pays le plus fécond de l'Union européenne, juste devant l'Irlande en 2015 (derniers chiffres disponibles pour le reste de l'UE), selon l'Insee.