Emmanuel Macron interpellé par François Ruffin devant l'usine Whirlpool

  • A
  • A
Emmanuel Macron interpellé par François Ruffin devant l'usine Whirlpool
Le candidat aux législatives dans la Somme et réalisateur du documentaire "Merci Patron" a interpellé Emmanuel Macron, mercredi, devant l'usine Whirlpool d'Amiens.@ Capture d'écran
Partagez sur :

Le réalisateur du documentaire "Merci Patron" et candidat aux législatives dans la Somme a interpellé Emmanuel Macron, mercredi, devant l'usine Whirlpool d'Amiens.

C'est au milieu des sifflets et des bousculades que François Ruffin a interpellé Emmanuel Macron. Mercredi, le candidat d'En Marche ! au second tour de la présidentielle a rencontré l'intersyndicale de l'usine Whirlpool d'Amiens, menacée de fermeture. Alors que Marine Le Pen a été accueillie avec ferveur, Emmanuel Macron a eu droit à un accueil plus musclé.

"Vous payez votre manque de solidarité". Alors qu'il discutait avec un groupe de salariés sur le parking de l'usine, le candidat d'En Marche ! a été abordé par François Ruffin, réalisateur du documentaire Merci Patron ! et candidat de La France insoumise aux législatives dans la Somme. François Ruffin a d'abord salué "le courage" d'Emmanuel Macron, "venu au milieu de la mêlée malgré le contexte tendu".



"Mais vous payez votre manque de solidarité, votre absence pendant trois mois", a critiqué le documentariste. "Pas un mot, pas un communiqué, pas une prise de parole sur Whirlpool pendant la campagne. Il y a un abandon de votre part. Aujourd'hui, vous le payez ici", a tranché François Ruffin.

Le candidat de La France insoumise a ensuite décrit le désespoir des salariés de l'usine, pris en otages par une économie mondialisée qui les laissent sur le carreau. "La mondialisation n'est pas heureuse. Il y a une France qui se porte très bien, mais là, vous êtes au milieu de celle qui se porte mal", lui a-t-il notamment lancé.

Whirlpool n'est pas "une entreprise délinquante". Début avril, lors de l'Émission politique sur France 2 dont il était l'invité, il avait déjà reproché au candidat d'En Marche ! et ancien ministre de l'Économie son "silence" concernant l'usine Whirlpool d'Amiens que le géant de l'électroménager compte fermer en juin 2018 pour délocaliser la production de sèche-linge en Pologne.

"Mon silence n'est pas une indifférence, mon silence est un refus de manipuler des situations", avait répondu Emmanuel Macron, natif d'Amiens comme son interlocuteur, s'engageant à rendre visite aux salariés "sans les caméras". Le candidat d'En Marche ! avait ensuite promis, le 18 avril, de leur rendre visite "entre les deux tours". Sur place, mercredi, François. Ruffin s'est dit en désaccord avec Emmanuel Macron, qui avait qualifié Whirlpool "d'entreprise délinquante". 

"Un pingouin qui découvre le sable du désert". François Ruffin a ironisé, un peu plus tôt dans l'après-midi, sur la venue du candidat d'En Marche ! à la présidentielle, sur le site d'Amiens. "J'attends (de cette rencontre) une conversion de Macron à la lutte contre la finance internationale", a-t-il déclaré. "Quand il est face à des salariés, j'ai l'impression d'être un pingouin qui découvre le sable du désert", a ajouté le journaliste-documentariste.