Emmanuel Macron au 13 Heures de TF1 jeudi pour un grand entretien en direct

  • A
  • A
Emmanuel Macron au 13 Heures de TF1 jeudi pour un grand entretien en direct
Il est inhabituel pour un chef d'État français de s'exprimer sur une chaîne à cet horaire.@ ETIENNE LAURENT / POOL / AFP
Partagez sur :

Cet entretien fleuve d'une heure, animé par Jean-Pierre Pernaut, sera également diffusé sur LCI.

Le président Emmanuel Macron sera l'invité jeudi 12 avril du journal de 13 Heures de Jean-Pierre Pernaut sur TF1 pour un grand entretien en direct dans lequel il s'exprimera, entre autres, sur les conflits sociaux qui agitent le pays, a annoncé samedi la chaîne.

Quel cap, un an après ? Durant cet entretien d'une heure, qui sera diffusé également sur LCI, le président répondra en outre à des questions concernant la vie quotidienne des Français, et expliquera quel cap il entend donner à la France près d'un an après son arrivée à l'Élysée, a indiqué le directeur de l'information du groupe TF1, Thierry Thuillier. "TF1 avait réalisé la première interview télévisée du président Macron en octobre, et nous souhaitions proposer l'interview du premier anniversaire de son élection mais ce qui nous a surtout motivés, c'est le contexte du moment ; aujourd'hui, les sujets qui touchent à la vie quotidienne des Français sont au premier plan", a-t-il expliqué

Un entretien entrecoupé de reportages. Durant cette émission spéciale d'une heure, Jean-Pierre Pernaut interviewera le chef de l'Etat sous une forme inédite, puisque "cette interview sera enrichie de courts sujets et de reportages et témoignages, via lesquels des Français pourront interpeller ou s'adresser au chef de l'Etat", dit-il. Les sujets abordés seront nombreux, avec une partie consacrée à l'actualité économique et sociale.

"Ce sera la première fois que le président s'exprimera dans une interview sur les mouvements sociaux en cours à la SNCF, chez les étudiants", note Thierry Thuillier, qui ajoute qu'au-delà de ce "malaise social", Jean-Pierre Pernaut abordera des questions comme "la fracture sociale et territoriale en matière de santé et d'hôpitaux, la désertification dans certaines régions, les retraités et le pouvoir d'achat (CSG, taxe d'habitation...), la limitation de vitesse à 80 km/h, la sécurité et le terrorisme". Enfin, "nous aborderons les enjeux à venir : alors que le Président multiplie les réformes, quel est son cap, quelle France imagine-t-il d'ici la fin de son mandat?", dit il.

Un président rare dans les médias. Il s'agira seulement de la troisième interview accordée à une chaîne française par le président depuis son élection au printemps 2017. Après avoir renoncé à la traditionnelle interview du 14 juillet, il avait été l'invité du 20H de TF1 en octobre, puis de celui de France 2 en décembre. Lors d'un déplacment jeudi au CHU de Rouen, interrogé par des journalistes sur la grève à la SNCF, le chef de l'Etat, dérogeant à son habitude de s'en tenir au sujet de sa visite, s'était toutefois exprimé brièvement, évoquant avec prudence des "protestations tout à fait légitimes" qui nécessitent "des explications" mais "ne doivent pas empêcher le gouvernement de gouverner".