ELYSEE 2012, LE 18H' - Sarkozy perd du terrain

  • A
  • A
ELYSEE 2012, LE 18H' - Sarkozy perd du terrain
@ Reuters
Partagez sur :

Retour de Rama Yade, un décrochage dans les sondages : le carnet de campagne d’Europe1.fr.

Besoin d’un brief sur la journée politique ? Europe1.fr vous propose un résumé de ce qui s’est passé aujourd’hui, en 3 minutes chrono’.

ILS L'ONT FAIT

# Le chiffre du jour : 3,5

3,5 points. C'est désormais l'écart entre François Hollande et Nicolas Sarkozy au premier tour selon le sondage quotidien Ifop-ParisMatch publié jeudi. Le candidat socialiste, qui prend un point, est à 29%, alors que le président-candidat, qui en perd un, tombe à 25,5%. L'écart entre les deux candidats s'était pourtant resserré depuis le 21 février.

# Le fait du jour : Le come-back de Rama Yade

Nicolas Sarkozy va-t-il faire coup double ? Après Rachida Dati à Lille, le président-candidat aimerait obtenir le ralliement d'une de ses anciennes protégées, Rama Yade. Et selon les informations du Buzz politique d'Europe 1, celle-ci a bel et bien commencé à étudier mercredi, avec Jean-Louis Borloo, les termes d'une éventuelle réconciliation avec Nicolas Sarkozy. Consciente de son poids symbolique, l'ancienne benjamine du gouvernement négocie les conditions de son ralliement à Nicolas Sarkozy.

# Le clash du jour : Sarkozy chahuté à Bayonne

Le président-candidat a été accueilli jeudi par des huées et des sifflets dans le centre-ville de Bayonne, au cours de sa visite dans le Pays basque. Des dizaines de jeunes opposants ont attendu Nicolas Sarkozy et l'ont hué à sa descente de voiture, aux cris de "Sarko président des riches!", "Sarkozy dégage !", couvrant largement les "Sarkozy président" de partisans du chef de l'Etat, en moins grand nombre. A une terrasse, des opposants ont déployé une banderole : "Sarkozy, travailler sept jours sur sept jusqu'à 77 ans. Y'a bon, y'a bon la croissance". Le président-candidat a dénoncé "la violence d'une minorité de voyous, de terroristes"et a regretté que "des militants socialistes s'allient avec des indépendantistes basques".

ILS L'ONT DIT

# Le coup de gueule du jour : Sarkozy vs Poivre d'Arvor

"Si un dirigeant d’une radio faisait campagne pour moi, on dirait quoi ? Est-ce la mission du service public ?". Invité de France Inter, le candidat-président fait référence à Olivier Poivre d'Arvor, directeur de France Culture qui a appelé à voter François Hollande dans L'Express. Christophe Barbier le directeur de la rédaction de l'hebdomadaire précise que "le soutien d’Olivier Poivre d’Arvor à François Hollande n’était pas signalé" dans la dite tribune, "mais dans la légende de la photo, rédigée par la rédaction". Toutefois,"le texte publié est clairement engagé à gauche", poursuit-il.

# Le tweet du jour : Manuel Valls

Sur son compte Twitter, Manuel Valls, en charge de la communication de François Hollande répond aux critiques sur la proposition du candidat PS de taxer les très hauts salaires, et qui ne plaît pas aux footballeurs.





J'adore le foot mais la complainte de certains,après la proposition de #Hollande de taxer les très hauts revenus,est totalement indécente..

Mar  01 via Twitter for BlackBerry®FavoriteRetweetReply