ELYSEE 2012, LE 18H - Le retour de Dati

  • A
  • A
ELYSEE 2012, LE 18H - Le retour de Dati
Nicolas Sarkozy a décliné ses propositions sur l'emploi et le travail lors d'un meeting à Lille dont l'autre vedette a été la "revenante" Rachida Dati.@ REUTERS
Partagez sur :

Une ministre quitte le gouvernement, une autre tacle son parti : le carnet de campagne d’Europe1.fr.

Besoin d’un brief sur la journée politique ? Europe1.fr vous propose un résumé de ce qui s’est passé aujourd’hui, en 3 minutes chrono’.

ILS L’ONT DIT

# Le clash du jour : Berra vs. Copé

"On m'a fait comprendre que mes origines pouvaient poser un certain problème à certains électeurs". Jeudi à l’heure des matinales, la secrétaire d'Etat à la Santé, Nora Berra, pousse un coup de gueule sur RTL. Elle estime que le refus de l'UMP de la désigner comme candidate du parti dans la 4e circonscription de Lyon, est dû à ses "origines" algériennes. Le patron de l’UMP Jean-François Copé dément les propos de la membre du gouvernement et indique qu'un "autre point de chute" est envisagé à Lyon pour Nora Berra.

# La personnalité du jour : le retour de Rachida Dati

En froid - et c’est un  euphémisme - avec son parti et le Premier ministre, Rachida Dati est, contre toute attente, repartie en campagne pour Nicolas Sarkozy. Elle prend la parole ce jeudi à Lille, pour le deuxième grand meeting de campagne de Nicolas Sarkozy.

ILS L’ONT FAIT

# Le fait du jour : la France n’a plus de ministre de l’Ecologie

Nathalie Kosciusko-Morizet a démissionné jeudi du gouvernement, "fière du travail réalisé", pour être la porte-parole du candidat Nicolas Sarkozy et ainsi "éviter tout mélange des genres". Elle a effectué jeudi en fin de matinée la passation de pouvoirs… à Matignon. C’est, en effet, François Fillon qui cumulera et reprendra le portefeuille de l’Ecologie.

nkm930


# Le chiffre du jour : 20 minutes de retard

Nicolas Sarkozy a provoqué une belle pagaille jeudi sur les quais de la gare du Nord avant de prendre le TGV qui doit le conduire à Tourcoing et Lille pour la visite d'un centre d'apprentissage et une réunion publique. Prévu au départ à 13h16, le train "présidentiel" s'est ébranlé avec une vingtaine de minutes de retard à la suite, selon la SNCF, d'une intervention des forces de l'ordre "pour cause de colis suspect".

# Le tweet du jour : no comment 





Avec Twitter tout devient possible ! Je suis devenue geek aujourd'hui ....

Feb 23 via Twitter for iPhoneFavoriteRetweetReply