ELYSEE 2012 : LE 18H’ - Carla : "je suis Lady Gaga"

  • A
  • A
ELYSEE 2012 : LE 18H’ - Carla : "je suis Lady Gaga"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Sarkozy présente son programme chiffré, Bruel passe un coup de gueule : voici notre carnet de campagne.

Besoin d’un brief sur la journée politique ? Europe1.fr vous propose un résumé de ce qui s’est passé aujourd’hui, en 3 minutes chrono’.

ILS L’ONT FAIT

# Le fait politique du jour : la lettre de Sarkozy

"Mes chers compatriotes, il n'est rien de plus beau en démocratie que l'amour de son pays". Nicolas Sarkozy a présenté jeudi, lors d'une conférence de presse, sa "lettre au peuple français". 32 propositions, déjà connues pour l’essentiel, condensées dans 34 pages. Le courrier sera distribué à partir de vendredi à 6 millions d’exemplaires. Les destinataires pourront découvrir la prose du président-candidat : "une société sans frontières est une société sans respect. Un pays sans frontières est un pays sans identité. Un continent sans frontières est un continent qui finit par élever des murs pour se protéger".     

# Le coup de gueule du jour : Bruel indigné

Patrick Bruel est fâché tout rouge. L’objet de son courroux ? La proposition de François Hollande de créer une tranche d’imposition à 75 % pour les revenus supérieurs à un million d’euros annuel. "Je suis très content de participer à une solidarité, de reverser une grande partie de ce que je gagne", a assuré l’artiste sur RTL. Mais là, "ça devient limite confiscatoire et spoliateur", s’est plaint l'interprète de Casser la voix et Place des grands hommes.

# La vidéo du jour. Dupont-Aignan s’agace

France 3 Champagne-Ardenne a filmé la prise de bec entre Nicolas Dupont-Aignan et un entrepreneur local à propos des aides publiques. Le candidat de Debout la République refuse d'écouter les arguments de son interlocuteur.









ILS L’ONT DIT

# La phrase du jour : quand Carla se compare à Lady Gaga

Dans une interview au Nouvel Obs, Carla Bruni-Sarkozy souligne qu'il n'y a rien de ridicule à se consacrer à des "bonnes oeuvres", comme elle le fait et comme le faisait en son temps l'épouse de Georges Pompidou. "A part ça, à côté de Mme Pompidou, avec mon expérience des médias, je suis Lady Gaga !", ironise la Première dame.

# La polémique du jour : Le Pen persiste sur l'avortement de confort

Invitée au Forum ELLE/Sciences Po à Paris, Marine Le Pen a réaffirmé son opposition aux "avortements multiples", pratiqués à ses yeux comme un moyen de contraception. La dirigeante du FN a affirmé que Simone Veil, qui a fait adopter la loi dépénalisant l'avortement, destinait l'avortement aux femmes dans le plus grand dénuement et n'envisageait pas un "avortement de confort".