Elections régionales 2015 : La gauche conserve la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

  • A
  • A
Elections régionales 2015 : La gauche conserve la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
Partagez sur :

RÉSULTATS DEFINITIFS - L'ancienne ministre Carole Delga, arrivée derrière le Front national au premier tour, s'est finalement imposée après une fusion avec les écologistes.

La liste de Carole Delga (PS), qui a fusionné avec celle de Gérard Onesta (EELV/Front de gauche) après le premier tour, est arrivée en tête du second tour des élections régionales. L’ancienne secrétaire d’Etat au commerce remporte donc la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, avec 44,81% des suffrages exprimés selon les chiffres définitifs du ministère de l'Intérieur. Elle devance Louis Aliot, le candidat Front national dont la candidature était soutenue par le maire de Béziers Robert Ménard, qui recueille 33,87% des voix. Dominique Reynié (LR), politologue et ex-star des plateaux télés et dont la composition de liste avait donné du fil à retordre à Nicolas Sarkozy, s'est placé en troisième position, comme au premier tour, à 21,32%. Les Républicains avaient décidé de maintenir sa liste malgré sa contre-performance. 

>> Retrouvez les résultats des élections régionales

Une Région marquée à gauche. "Le peuple du Sud a fait le choix clair de rester fidèle, à son histoire et à ses valeurs", a salué Carole Delga à l'issue du second tour. La Région est en effet marquée à gauche. Deux leaders socialistes locaux - Martin Malvy en Midi-Pyrénées dès 1998 et Georges Frêche en Languedoc-Roussillon en 2004 – ont laissé une empreinte forte. De son côté, Louis Aliot a minimisé sa défaite. "Nous avons des bastions désormais, des terres de mission, notamment en Midi-Pyrénées, a déclaré le vice-président du Front national. Ce sera toute la stratégie de notre mouvement pour implanter durablement des profils politiques qui correspondent aux aspirations locales."