Elections régionales 2015 : la droite remporte la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie

  • A
  • A
Elections régionales 2015 : la droite remporte la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Soutenu par la gauche, le candidat Les Républicains (57,77%) devance largement la présidente du FN (42,23%), qui était pourtant largement arrivée en tête au premier tour. 

Xavier Bertrand partait de loin, mais il s’est bel et bien imposé dimanche au second tour des élections régionales en Nord-Pas de Calais-Picardie. Le candidat Les Républicains devance avec 57,77% des voix Marine Le Pen (42,23%). La présidente du FN était pourtant largement arrivée en tête dimanche derniers avec 40,6% des suffrages exprimés, mais son adversaire de droite (25% au premier tour) a bénéficié à plein des reports des voix de la gauche, après le retrait du candidat PS Pierre de Saintignon à l’issue du premier tour.

Une "formidable victoire", ose Le Pen. Pour Marine Le Pen, c’est un coup d’arrêt dans sa marche vers le pouvoir suprême et la présidentielle de 2017. L’argumentaire de la présidente du FN est sans surprise : elle pointe la collusion entre Les Républicains et la gauche sur le thème de l’"UMPS", et se présente comme la candidate anti-système. La présidente du FN a tout de même réussi à présenter les résultats de dimanche comme "une formidable victoire". "Cet entre-deux tours a vu le Premier ministre et le président de l'Assemblée nationale en poste possédés par leur emportement y tenir de propos d'une irresponsabilité inquiétante qui conduisent à s'inquiéter sur les dérives et les dangers d'un régime à l'agonie", a-t-elle poursuivi. 

La grande victoire de Bertrand. Xavier Bertrand, en revanche, peut avoir le sourire. Sa stratégie de se démarquer des états-majors parisiens, et de Nicolas Sarkozy en particulier, s’est avérée payante, suffisante en tous cas pour attirer à lui les électeurs de gauche nécessaire à sa victoire. Reste à savoir si l’ancien ministre du Travail participera, comme il l’a prévu, à la primaire de la droite en 2016. Il l’avait exclu en cas de défaite, et était resté très flou, ces derniers jours, à une telle hypothèse s’il l’emportait. Mais une chose est sûre, avec cette victoire, Xavier Bertrand, après plusieurs mois de discrétion, est redevenu une personnalité avec qui il faudra compter à droite.

"Ce soir, ce n'est pas la victoire des partis politiques, ce n'est même pas ma victoire, ce soir c'est la victoire des gens du Nord, des hommes et des femmes de Picardie", a lancé Xavier Bertrand lors d'une allocution. En remerciant notamment "les électeurs de gauche qui ont clairement voté pour faire rempart" à la suite du retrait du candidat socialiste Pierre de Saintignon, il a salué ceux qui ont "affirmé dans un grand rassemblement leur attachement à une certaine idée de notre région, de la France." 

>>Retrouvez les résultats des élections régionales.