Elections européennes : le RN se maintient, La République en marche en baisse

  • A
  • A
Elections européennes : le RN se maintient, La République en marche en baisse
Les élections européennes auront lieu en 2019. @ SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :

La liste LREM, alliée au Modem et à Agir perd 4,5 points, avec 19,5%, juste derrière un Rassemblement national stable à 20%. 

Le Rassemblement national et La République en marche, celle-ci en nette baisse (-4,5), arrivent en tête des intentions de vote aux élections européennes de mai 2019, selon un sondage Elabe diffusé mercredi.

À sept mois du scrutin, un peu plus d'un Français sur deux (54%) se dit intéressé par ces élections, mais une autre moitié (46%) déclare ne pas être intéressée.

LR 3ème avec 15%. Avec 20% d'intentions de vote si le scrutin avait lieu dimanche, le RN (ex-FN) est quasiment stable (+0,5 point) par rapport à une précédente enquête réalisée fin mai. Sur la même période, la liste LREM alliée au Modem et à Agir perd en revanche 4,5 points, avec aujourd'hui 19,5%, selon cette enquête pour BFMTV.

Le duo de tête devance la liste des Républicains (LR), stable à 15%, et plus nettement celle de La France Insoumise qui progresse d'un point à 11%. Viennent ensuite les listes du Parti socialiste (7%, +1) et d'Europe Ecologie-Les Verts (7%, -1), devant celle de Debout la France (6,5%, +1).

La liste UDI obtient 4% (+2) d'intentions de vote, devant celles du Parti communiste (2,5%, +1,5), de Générations (2,5%, +1) et des Patriotes à 1% (-0,5).

La lutte contre le terrorisme est la priorité des sondés. Le "potentiel de participation" est évalué à 44% (+11) des personnes inscrites sur les listes électorales qui se disent "tout à fait certaines d'aller voter".

Si 37% des Français interrogés "partagent les idées" de la formation pour laquelle ils entendent voter, 26% souhaitent exprimer leur "mécontentement" vis-à-vis d'Emmanuel Macron et de son gouvernement.

Les personnes interrogées citent enfin la lutte contre le terrorisme (37%), la maîtrise des flux migratoires (35%) et la lutte contre le réchauffement climatique (35%) en tête des enjeux du scrutin (3 réponses possibles).

Enquête réalisée en ligne les 6 et 7 novembre auprès de 1.002 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.