Air France : pour El Khomri, "il faut remettre les choses sur la table"

  • A
  • A
Partagez sur :

La ministre du Travail est sur la même longueur d’ondes que Ségolène Royal, même si elle est moins affirmative sur une éventuelle suspension.

INTERVIEW

Pour Ségolène Royal, la direction d'Air France devrait suspendre la suppression annoncée de 2.900 postes pour permettre la reprise du dialogue social. "Rien ne justifie qu'on en vienne aux mains dans un dialogue social. Quand on en vient aux mains, les responsabilités ne sont pas toutes du même côté", a encore estimé la ministre de l’Ecologie, qui prend donc le contre-pied de Manuel Valls. Invitée d’Europe 1 mercredi, Myriam El Khomri, la ministre du Travail, a parlé de son côté de "confiance et de transparence sur la stratégie qu’entend mener Air France."



"Il faut entendre la colère des salariés". Dit autrement, pour faire avancer les négociations dans un climat "apaisé, il faut entendre la colère des salariés, leur incompréhension. Et il faut être en capacité de proposer des compromis". Donc il faut suspendre le plan de licenciements à Air France ? "Je n’ai pas dit ça… Pour retrouver un climat apaisé, il faut remettre les choses sur la table avec une vraie stratégie financière, en toute transparence". On reformule : faut-il suspendre le plan ? "Oui...", a-t-elle murmuré.