Eduardo Rihan Cypel : "Je suis convaincu que François Hollande gagnera la primaire du PS"

  • A
  • A
Partagez sur :

Pour le député PS chargé des relations avec le Parlement, la victoire de François Hollande à la primaire PS (et à l'élection présidentielle) ne fait aucun doute.

INTERVIEW

"C'est du bon sens que de penser que le président en place est par nature le candidat le plus fort, le mieux placé de son propre camp". Eduardo Rihan Cypel en est convaincu : Français Hollande va remporter la primaire du PS s'il se présente. Le secrétaire national du PS chargé des relations avec le Parlement va même plus loin : aucun autre candidat ne pourrait faire un meilleur score à l'élection présidentielle de 2017 que François Hollande. "Son bilan est plutôt bon, même s'il n'est pas parfait", a-t-il estimé au micro d'Europe 1 lundi. 

Hollande "devra passer par la case primaire". "On ne veut pas de candidature d'autorité au PS, on a mis en place les primaires citoyennes pour que tous les électeurs du pays puissent participer. Et si François Hollande décide d'être candidat, il devra passer par la case primaire. Les temps ont changé, les gens ont envie de participer et de décider. Mais si François Hollande se présente à la primaire, je suis convaincu qu'il gagnera", a encore déclaré ce proche du président.

"Un péril autoritaire plane en France". "Je pense que la situation politique a changé depuis les attentats de Nice et de Saint-Étienne-du-Rouvray : la question qui se pose à nous, ce n'est pas seulement celle du terrorisme, mais ce que le terrorisme dit de nous", explique le député socialiste. "Je constate que plane sur le pays un péril autoritaire, et je crois que la question démocratique sera au cœur de l'élection présidentielle, pour savoir dans quel pays voulons-nous vivre, dans quel système politique", ajoute Eduardo Rihan Cypel avant d'évoquer les positions de l'opposition. "La droite et l'extrême droite se sont prononcées pour des positions d’exception qui sortent du cadre de l'État de droit", estime-t-il.

"Le Brésil est malade de la corruption depuis de nombreuses années". Né au Brésil et arrivé en France à l'âge de 10 ans, Eduardo Rihan-Cypel a accompagné François Hollande à Rio pour soutenir la candidature de Paris aux JO 2024. Il a fait part sur Europe 1 de ses inquiétudes sur l'avenir politique de son pays natal. "Aujourd'hui, ce que je crains, c'est la crise politique et démocratique au Brésil. Dilma Roussef a déjà été écartée. Une bande de corrompus ont chassé la seule personne qui n'avait rien à faire nulle part dans des affaires de corruption", a regretté l'élu socialiste qui considère que le "Brésil est malade de la corruption depuis de nombreuses années".