Edouard Philippe appelle à ce que Saad Hariri "puisse retourner librement" au Liban

  • A
  • A
Edouard Philippe appelle à ce que Saad Hariri "puisse retourner librement" au Liban
Le premier ministre, Edouard Philipe.
Partagez sur :

Interrogé devant l'Assemblée sur la situation de son ex-homologue libanais, le chef du gouvernement s'est dit préoccupé par la situation. 

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a appelé mardi à ce que son ex-homologue libanais Saad Hariri "puisse retourner librement" dans son pays, lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

"Une période d'incertitude qu'il faut clore rapidement." "L'enjeu est que Saad Hariri puisse retourner librement dans son pays pour clarifier sa situation conformément à la Constitution libanaise", a déclaré le chef du gouvernement, expliquant que la démission de Saad Hariri, depuis l'Arabie Saoudite, ouvrait "une période d'incertitude qu'il faut clore rapidement". "La France porte une attention toujours particulière au Liban", a encore déclaré Edouard Philippe devant le Parlement.