Edouard Martin a-t-il dissimulé ses ambitions politiques ?

  • A
  • A
Edouard Martin a-t-il dissimulé ses ambitions politiques ?
Partagez sur :

FACT-CHECKING - Selon le délégué FO de Florange, le syndicaliste avait affirmé qu’il ne se lancerait jamais en politique. Vrai ou Faux ?

LA PHRASE - Les déclarations sur l’entrée en politique du syndicaliste Edouard Martin se suivent et se ressemblent. Depuis qu’il a annoncé sa candidature aux élections européennes avec le parti socialiste, ses camarades syndicalistes voient rouge. Walter Broccoli, délégué FO de Florange, affirme qu’Edouard Martin est un déserteur mais surtout un menteur.

"Il a quand même menti en disant qu’il ne ferait pas de politique", affirme son détracteur.

>> Dans sa chronique, Laurent Guimier revient sur cette déclaration :

Destin politique. Jusqu’à cette semaine, Edouard Martin n’avait jamais dit qu’il se présenterait avec le Parti socialiste aux élections européennes. Mais il y a presque un an, le 23 janvier 2013, le syndicaliste avait avoué qu’il pourrait se laisser tenter par la politique. 

Sur le plateau de C à vous sur France 5, il s'interroge sur une éventuelle candidature aux municipales de 2014. "Si demain les ouvriers d’Arcelor Mittial disaient : "nous on est là et on va faire une liste", peut-être que là, ils vont être attentifs. Et ceux qui disent "nos amis" en campagne électorale vont peut-être avoir peur". A l’époque, le leader syndical pensait plutôt aux municipales. Walter Broccoli n’ignorait donc pas l’hypothèse d’une reconversion en politique d’Edouard Martin. 

Paradoxe. Le syndicaliste rêve de faire de la politique mais ne souhaite surtout pas devenir un homme politique. Dans une interview accordée au site Mediapart il y a un an, il explique ce que lui inspirent les politiciens qui oublient leurs promesses : "Si c’est ça le pouvoir, je préfère rester là où je suis. Je ne veux pas de pouvoir. Je préfère rester entre guillemets – enfin c’est facile de dire ça – un homme libre. Ça ne veut pas dire qu’ils ne sont pas libres. Mais au moins avoir la liberté de dire : "ça c’est bon et ça c’est de la merde". J’ai l’impression que ces gens là, ils n’ont plus la liberté d’appeler les choses par leur nom". Il semblerait qu’il ait donc changé d’avis.

ALORS VRAI OU FAUX ? Edouard Martin n’a pas caché ses ambitions politiques. En revanche, il n’avait jamais évoqué une candidature aux européenne sous les couleurs du PS.