Ecoutes : Anne Lauvergeon porte plainte

  • A
  • A
Ecoutes : Anne Lauvergeon porte plainte
@ REUTERS
Partagez sur :

L’ex-patronne d’Areva dénonce des écoutes illégales sur son mari.

L'ex-patronne d'Areva, Anne Lauvergeon, et son mari, Olivier Fric, ont porté plainte lundi à Paris pour écoutes illégales par des officines privées, a-t-on appris mardi auprès de leur avocat, Me Jean-Pierre Versini-Campinchi, qui confirmait une information du Canard enchaîné.

"Madame Lauvergeon a reçu sous pli anonyme un rapport de plusieurs feuillets qui est un rapport d’enquête d’une agence de renseignements privée helvétique sur différentes personnes, en particulier sur son mari qui vit moitié en France, moitié en Suisse car il travaille en Suisse. Et donc on a fouillé la vie privée de ce monsieur", a expliqué Me Jean-Pierre Versini-Campinchi

"Les écoutes, faites par des agences d'intelligence privées suisses, ont duré plusieurs mois en 2011", avant qu'Anne Lauvergeon ne quitte Areva, a précisé l'avocat.

"Atteinte très grave à la vie privée des gens"

Le Canard enchaîné révèle, dans son édition datée de mercredi, l'existence d'un rapport d'enquête datant du 26 septembre réalisé par une officine privée relatif à l'achat par Areva, en 2007 d'une société minière d'uranium. Une autre partie de l'enquête détaille, selon Me Versini-Campinchi, l'agenda, les comptes en banques et les données téléphoniques d'Olivier Fric.

"Quels sont les fonds qui ont permis une telle enquête" privée, s'interroge l'avocat, qui se demande "s'il n'y a pas également de documents" sur Anne Lauvergeon. Me Versini-Campinchi parle d'une "atteinte très grave à la vie privée des gens". Quand à la personne anonyme qui a envoyé le rapport à Anne Lauvergeon, c'est "un ami, incontestablement quelqu’un qui a été choqué et absolument concerné" par le contenu de ce document, affirme l'avocat qui ne donne cependant pas d'autres précisions.