Ecotaxe : pas de suppression en vue, assure Stéphane Le Foll

  • A
  • A
Ecotaxe : pas de suppression en vue, assure Stéphane Le Foll
@ EUROPE 1
Partagez sur :

Le ministre de l'Agriculture était l'Invité du Grand Rendez-vous d’Europe 1 – Le Monde – i>Télé.

Stéphane Le Foll était dimanche l'Invité du Grand Rendez-vous d’Europe 1 – Le Monde – i>Télé. Le ministre de l'Agriculture a d'abord réagi à l'assassinat de deux journalistes français de RFI à Kidal dans le Nord du Mali. Il s'est ensuite exprimé sur la manifestation qui a rassemblé 15.000 personnes samedi à Quimper pour défendre l'emploi et demander la suppression de l'ecotaxe, pour l'heure simplement suspendue.

Un "acte barbare". En réaction à la mort de Claude Verlon et Ghislaine Dupont, Stéphane Le Foll a fait part de son "indignation après cet acte barbare". Il a aussi apporté "tout le soutien nécessaire à l'ensemble des journalistes de RFI qui font un travail fantastique en Afrique, et bien sûr à tous les amis et surtout à la famille des deux journalistes qui ont été assassinés."

Alors qu'une réunion de crise sur le sujet s'est tenue ce matin à l'Elysée, le ministre de l'Agriculture a assuré que tout serait fait "pour trouver, en relation avec le Mali, les responsables", rappelant que les deux pays sont engagés dans "une lutte contre le terrorisme".



Reporters tués au Mali : Stéphane Le Foll...par Europe1fr



Pas de suppression prévue de l'ecotaxe. Très attendu après la manifestation anti-ecotaxe samedi à Quimper, Stéphane Le Foll a indiqué que le gouvernement "prendra le temps nécessaire de la discussion pour savoir dans quelles conditions on pourrait remettre en route l'ecotaxe". Le ministre de l'Agriculture s'est ainsi refusé à annoncer sa suppression comme l'ont réclamé les 15.000 manifestants à Quimper. L'ecotaxe a été "suspendue" la semaine dernière par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault face à la fronde du monde agricole notamment. 

Alors que 15 millions d'euros ont été débloqués pour la Bretagne dans le cadre d'un "pacte d’avenir" pour aider la filière agroalimentaire, Stéphane Le Foll a assuré que la Bretagne "n'a pas de statut particulier" aux yeux du gouvernement, arguant qu'il y a des négociations avec l'ensemble des régions pour mettre en place de tels plans d'aide.

Stéphane Le Foll doit se rendre vendredi en Bretagne afin de travailler sur ce "pacte d'avenir". "Je pense que cette journée doit nous permettre de travailler sur le plan d'avenir pour la Bretagne, c'est-à-dire à la fois régler les problèmes de manière défensive, ce qu'on connaît en particulier avec l'entreprise Doux, Tilly-Sabco (...) et aussi préparer de manière offensive le redressement de la Bretagne", a-t-il expliqué.



20131103GRDV_lefollecotaxepar Europe1fr