Ecotaxe : Copé dénonce un contrat "aberrant"

  • A
  • A
Ecotaxe : Copé dénonce un contrat "aberrant"
@ MaxPPP
Partagez sur :

Le président de l'UMP a également rappelé que son parti avait reporté sa mise en application en raison de la crise.

Le président de l'UMP, Jean-François Copé, a jugé "aberrant" mardi le coût de collecte de l'écotaxe prévu par le contrat passé entre l'Etat et la société Ecomouv' sous la précédente majorité. "Ce qui est surtout critiquable, c'est le montage. De tels coûts de gestion sont aberrants. (...) On ne peut pas imaginer dans un pays moderne un tel coût de collecte d'impôt quel qu'il soit", a déclaré Jean-François Copé sur i>Télé. L'écotaxe, suspendue la semaine dernière par le gouvernement Ayrault, était censée rapporter 1,15 milliard d'euros par an, dont 20%, soit 250 millions d'euros pour Ecomouv, société appartenant à 70% au groupe italien Autostrade per l'Italia.

Interrogé sur la responsabilité de la précédente majorité, le député-maire de Meaux (Seine-et-Marne) a répondu: "Je rappelle que l'écotaxe, que nous avions décidée dans son principe en 2008-2009, nous l'avions reportée pour des raisons qui tenaient à la crise financière. En 2012, rien n'empêchait François Hollande s'il n'y croyait pas - c'est l'époque où il défaisait tout ce que nous avions fait - de le supprimer", a souligné Jean-François Copé.

sur le même sujet

ENQUÊTE - Le BTP monte aussi au créneau

SECURITE - Les portiques sous surveillance

LE CHIFFRE - Un report à 15 millions par mois

CARTE - 4 portiques détruits en Bretagne