École saccagée : Guaino craint une "génération de zombies"

  • A
  • A
Partagez sur :

POLITIQUE - Des enfants qui mettent à sac une école : le député "Les Républicains" des Yvelines redoute de voir la société générer une "génération de zombies incapables de toute vie sociale". 

"Il y a un problème de rapport entre la jeunesse et le sacré" : la déclaration est signée Henri Guaino, député Les Républicains des Yvelines, interrogé mardi matin sur Europe 1. Invité à réagir sur la profanation d'un cimetière en Lorraine, le député a rappelé que "les morts sont sacrés", "les tombes sont sacrées", "la République, c'est sacré".

Une glissade vers un autre fait divers qui marque cette première semaine d'août : le saccage d'une école maternelle de Melun samedi. Les suspects ont entre 5 et 13 ans. Pour Henri Guaino, si la responsabilité des parents est engagée, il faut aussi s'interroger sur la société en général.

Le député, qui a rappelé qu'il n'y a, selon lui, pas d'éducation sans sanction, se questionne sur une société "qui fait que les enfants de 5 ans sont plus sensibles à l'influence de leurs grands frères de 12 ou 13 ans", et dans laquelle ces adolescents peuvent les entraîner dans de tels délits.

"Ce n'est pas la première fois" qu'on assiste à de tels événements, a souligné Henri Guaino, qui craint de voir la société fabriquer "une génération de zombies incapables de toute vie sociale, de respecter les autres". "L'école est le plus beau cadeau que peut faire la société aux enfants, et voilà que l'enfant piétine l'école", s'est inquiété Henri Guaino.


Guaino : "Il n' y a pas d'éducation sans...par Europe1fr