Duflot "étonnée" par les sifflets sur sa robe

  • A
  • A
Duflot "étonnée" par les sifflets sur sa robe
@ MAXPPP
Partagez sur :

La ministre du Logement est revenue jeudi sur l’épisode de sa robe à fleurs à l’Assemblée.

"Ça veut dire quelque chose sur certains députés. Je pense à leurs femmes". Cécile Duflot renvoie les machos dans leurs cordes. Invitée jeudi matin sur RTL, la ministre est revenue sur l’incident de sa robe à fleurs à l’Assemblée nationale, mardi. Alors qu’elle s'approchait du micro pour prendre la parole, des sifflets avaient retenti du côté de députés de l'opposition, clairement destinés à souligner sa robe à motifs bleus.

"Ca veut dire quelque chose sur certains députés"

Avant qu'elle ait pu prononcer un mot, des "oh" et "ah" ironiques avaient jailli des rangs de l'UMP, s'attirant un rappel à l'ordre du président de l'Assemblée, Claude Bartolone. "Mesdames et messieurs les députés, mais surtout messieurs les députés visiblement...", s'était contenté de réagir la ministre, avant de commencer son intervention.

En son for intérieur, Cécile Duflot a été décontenancée. "Mon premier mouvement ? Je crois que j'ai été étonnée de ce niveau (Les huées, ndlr)... J'ai travaillé dans le secteur du bâtiment et de la construction et je n'avais pas vu ça. Ça veut dire quelque chose sur certains députés. Je pense à leurs femmes", a commenté la ministre.





Cécile Duflot, ministre de l'Egalité des...par rtl-fr



La ministre du Logement a tenu cependant à relativiser le machisme ambiant et illustré mardi par les propos de Patrick Balkany. "Nous n'avons pas hué ni sifflé Cécile Duflot, nous avons admiré", a confié, très sérieusement, au Figaro, le député-maire UMP de Levallois après l'épisode. "Tout le monde était étonné de la voir en robe", a-t-il assuré, en guise de justification. Mais pour Cécile Duflot, tous ses collègues ne sont pas à mettre dans le même panier. "Il y en a beaucoup qui font de la politique qui ne sont pas comme ça. Il y en a beaucoup qui ne font pas de la politique qui ne sont pas comme ça. Je préfère penser aux hommes féministes." 





Cécile Duflot huée par les députés UMPpar LeHuffPost