Duflot brise l'union sacrée sur les otages

  • A
  • A
Duflot brise l'union sacrée sur les otages
@ EUROPE 1
Partagez sur :

La secrétaire nationale d'Europe Ecologie - Les Verts a critiqué mardi l'intervention française.

C'est un pavé dans la mare du consensus politique en France autour de l'affaire des deux otages tués samedi. Cécile Duflot a estimé mardi matin sur Europe 1 que l'intervention militaire française au Sahel pour tenter de libérer les deux Français enlevés au Niger n'était pas "évidemment bonne".

"Je ressens un malaise vis-a-vis d'une position qui consiste à dire qu'il fallait affirmer une fermeté vis-a-vis des terroristes", a-t-elle soutenu. Le ministre de la Défense Alain Juppé avait assuré dimanche "assumer" la décision d'intervenir pour tenter de libérer les deux Français enlevés vendredi à Niamey et "éliminés froidement" le lendemain lors de l'assaut des forces françaises en territoire malien.

Cécile Duflot pense notamment aux familles pour qui cet événement est d'une "cruauté absolue" et estime "difficile de s'exprimer sur un sujet où deux jeunes sont morts".

La politique de la France en Afrique "interrogée"

La secrétaire nationale d'Europe Ecologie - Les Verts a critiqué la communication sur le sujet qui a été assez "précipitée", selon elle. "On renforce la rhétorique des terroristes qui sont dévastateurs dans cette région quand on multiplie les interventions des forces militaires françaises", a-t-elle ajouté.

"Notre politique vis à vis de l'Afrique dans l'ensemble doit être interrogée", a-t-elle insisté, en pointant la "complaisance" de longue date de la France envers la Tunisie et du régime de Ben Ali alors que les émeutes s'amplifient dans ce pays du Maghreb .