DSK n'a pas coupé les ponts avec le PS

  • A
  • A
DSK n'a pas coupé les ponts avec le PS
Dès sa sortie de prison, Martine Aubry a pu s'entretenir par téléphone avec Dominique Strauss-Kahn et sa femme Anne Sinclair.@ MAXPPP
Partagez sur :

Depuis sa sortie de prison, DSK a pu parler à certains socialistes, sans leur donner de consignes.

Enfermé dans une prison dorée, Dominique Strauss-Kahn ne semble pas avoir perdu le contact avec ses camarades socialistes. Après sa sortie de prison, il y a dix jours, l’ex-patron du FMI avait appelé Martine Aubry. La première secrétaire du PS s’entretient aussi régulièrement avec Anne Sinclair, et devrait adresser un signe à DSK avant le 6 juin, date de sa prochaine audience judiciaire.

L’enquête, un sujet tabou

Mais Martine Aubry n’est pas la seule à communiquer avec Dominique Strauss-Kahn. Ainsi, Laurent Fabius et Jack Lang ont également pu parler avec lui et sa femme. Jack Lang, qui a pu s’entretenir un quart d’heure avec Dominique Strauss-Kahn, l’a trouvé calme et serein. Ensemble, ils ont évoqué le fonctionnement de la justice américaine, sans rentrer dans le détail du dossier.

Du côté des strauss-kahniens, on évite aussi soigneusement d’aborder l’enquête, peut-être par peur des écoutes. Un membre du "premier cercle" a expliqué à Europe 1 que "cela faisait très longtemps qu’on ne confiait pas de choses importantes au téléphone".

"Il est sorti du jeu"

Au cours de ces conversations téléphoniques, Dominique Strauss-Kahn n’a toutefois délivré aucune consigne à ses amis politiques.

"Il considère qu’il est sorti du jeu", a ainsi indiqué un de ses lieutenants, qui n’évoque que des "conversations personnelles et purement amicales".