Fonds LSK : DSK a perdu "beaucoup d'argent"

  • A
  • A
Fonds LSK : DSK a perdu "beaucoup d'argent"
@ REUTERS
Partagez sur :

CONFIDENCES - L’ancien patron du FMI s’était lancé dans la création d’une banque d’affaires. Mais son associé s’est suicidé, après avoir contracté "une série d'emprunts excessifs".

L’INFO. Cofondateur avec Thierry Leyne du fonds LSK (Leyne-Strauss-Kahn) en octobre 2013, Dominique Strauss-Kahn pensait avoir trouvé une nouvelle orientation professionnelle. Raté. Un an plus tard, le fonds est en quasi-faillite et son associé, criblé de dettes, qu'il connaissait "depuis peu", s’est défenestré. DSK s’est expliqué sur ce fiasco dans Le Parisien, jeudi.

>> LIRE AUSSI - L'associé de DSK s'est suicidé

"A mon échelle, c'est beaucoup d'argent". "J'ai décidé de démissionner de la présidence de LSK (Leyne Strauss-Kahn & Partners, ndrl) pour deux raisons", explique le dirigeant déchu du Fonds monétaire international (FMI). "J'ai constaté à la fin de l'été que le projet n'était pas conforme à ce que nous avions envisagé ensemble et ne correspondait pas à ce que je cherchais." L’ancien ministre de l’Economique se fait ensuite plus précis : "Thierry Leyne était le directeur général et gérait l'entreprise. Il était engagé dans une stratégie d'emprunts qui m'est apparue en octobre avec les comptes 2013 et que je ne peux accepter. C'est la seconde raison", a-t-il assuré, avant de qualifier de "terrible drame humain", le fait que son associé se soit défenestré à Tel-Aviv. Et de conclure, sur ce sujet : "j'ai probablement perdu mon investissement et n'ai jamais perçu aucune rémunération. A mon échelle, c'est beaucoup d'argent".

>> LIRE AUSSI - DSK : "la politique, c'est derrière moi"

Le procès du Carlon, "pas agréable". Egalement interrogé sur son état d'esprit à trois mois du procès du Carlton, DSK se dit "serein", mais si "cela n’est certes pas agréable",  affirmant que "cette histoire a été montée en épingle et j'ai bon espoir que le tribunal (de Lille ndrl) me rendra justice en février".