Douillet réussit son entrée en politique

  • A
  • A
Douillet réussit son entrée en politique
Partagez sur :

Le double champion olympique (UMP) a été élu, dimanche, député de Poissy avec 52% des voix lors d'une élection législative partielle.

David Douillet a été élu dimanche député UMP de la 12e circonscription des Yvelines avec environ 52% des suffrages exprimés face à son concurrent socialiste Frédérik Bernard, a fait savoir l'entourage des deux candidats.

"Les électeurs ont compris qu'ils avaient affaire à quelqu'un qui veut s'investir à 100% et qui va être en permanence sur le terrain", a commenté le nouvel élu sur I-télé. "Le travail paye, c'est la conclusion de cette campagne", a-t-il ajouté. "Une campagne, ça se gagne avec les gens".

Alors qu'on lui demandait si la polémique autour de Jean Sarkozy, fils cadet du président, avait "compliqué" les choses pour lui, David Douillet a répondu: "La preuve que non, puisque j'ai gagné. J'étais en direct avec le terrain, je n'avais personne qui m'en parlait, (cette polémique) n'était pas leur préoccupation. Leurs préoccupations tournaient toujours autour des transports, de l'emploi, du logement", a-t-il affirmé.

Au premier tour, dimanche dernier, le double champion olympique avait obtenu 44,2% des suffrages exprimés devant le candidat PS qui avait recueilli 21,9% des suffrages. Le Vert Alain Lipietz avait obtenu 14,8% des suffrages. Le candidat du MoDem avait lui obtenu 7,7% des voix. Le taux d'abstention avait été de 70 %.

Cette élection législative partielle a été organisée après la déchéance pour corruption de l'UMP Jacques Masdeu-Arus, condamné à dix ans d'inéligibilité dans une affaire de pots-de-vin concernant également Pierre Bédier, l'ex-président du Conseil général des Yvelines.

Pour l'heure, le poids lourd des tatamis a affirmé n'avoir qu'une crainte : manquer de place à l'assemblée entre son siège et son pupitre.