Dix candidats sur la ligne de départ

  • A
  • A
Dix candidats sur la ligne de départ
A moins d'une surprise, dix candidats pourront se présenter à la'élection présidentielle après avoir déposé plus de 500 parrainages au Conseil constitutionnel.@ Maxppp
Partagez sur :

Ils sont dix à avoir déposé les 500 signatures nécessaires. Lepage y croit encore. Pas Villepin.

Le nombre de candidats à l’élection présidentielle de 2012 pourrait bien se compter sur les doigts des deux mains. Vendredi en milieu d’après-midi, dix candidats avaient en effet déposé au moins 500 parrainages d’élus au Conseil constitutionnel, condition sine qua non pour valider sa candidature. Alors que la deadline était fixée à 18 heures, seule Corinne Lepage y croit encore. Dominique de Villepin, lui, a déjà jeté l'éponge.

Près de 5.000 signatures pour Hollande

Vendredi, c’est Jean-Luc Mélenchon qui a ouvert le bal des candidats au Palais Royal, siège du Conseil constitutionnel. Avec près de 1.100 signatures d'élus, il a présenté plus du double du nombre de parrainages nécessaires. Philippe Poutou, candidat du Nouveau parti anticapitaliste, lui a succédé pour apporter ses 572 parrainages. Puis c’est Daniel Vaillant, ex-ministre de l’intérieur, qui est venu déposer, au nom de François Hollande, près de 5.000 signatures chez les Sages.

Jeudi, Eva Joly, accompagnée de la secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts, Cécile Duflot, avait déposé 639 signatures. Nicolas Dupont-Aignan, candidat de Debout la République, l'avait précédé mercredi en, déposant pour sa part 708 paraphes. Mais c’est Nathalie Arthaud, de Lutte ouvrière, qui la première a déposé ses parrainages. C’était le 7 mars, et la candidate de lutte ouvrière avait déposé 521 signatures.

Marine Le Pen , qui avait fait planer une interrogation sur sa présence au premier tour faute de signatures, a annoncé depuis avoir réuni les signatures exigées. François Bayrou et Nicolas Sarkozy, qui ont recueilli depuis longtemps les parrainages requis, ont choisi de ne pas médiatiser ce temps de la campagne.

Villepin abandonne, Lepage dans l’expectative

Outre ces dix-là, Corinne Lepage veut y croire encore. "J’avais perdu beaucoup de parrainages par rapport aux promesses qui m’avaient été faites, mais j’en ai récupéré beaucoup de nouveaux ces derniers jours", a assuré l’autre candidate écologiste sur Europe 1. "Je vais donc déposer quelques dizaines de parrainages récupérés ces deux derniers jours, mais je ne sais pas si j’aurai les 500 signatures. Le Conseil constitutionnel me communiquera le chiffre (vendredi) vers 20 heures", a-t-elle précisé. La candidate de Cap21 a précisé vendredi soir sur Twitter qu'elle avait déposé 475 parrainages rue Montpensier. "La course reste donc ouverte pour moi", veut-elle encore croire.

Dominique de Villepin, lui, a confirmé vendredi soir qu'il n'en serait pas. "Je suis empêché de me présenter à l'élection présidentielle, faute des parrainages requis. Mais notre mission continue et notre engagement pour la France reste intact", a écrit le fondateur de République solidaire dans un communiqué.

Enfin si Patrick Lozès, candidat de la diversité, ou François Amanrich, chantre de la clérocratie, ont tous deux officiellement jeté l’éponge, un dernier candidat pourrait créer la surprise : Nicolas Miguet. Le fondateur du Rassemblement des contribuables français (RCF), après avoir échoué dans sa quête en 2002 et 2007, a remis le couvert. "La qualification se jouera au parrainage près", a-t-il assuré vendredi devant le Conseil constitutionnel. Comme les autres candidats, cet ancien giscardien devra patienter lundi, en fin d’après-midi, quand les Sages dévoileront la liste officielles des candidats à la présidentielle.