Divisions et alliances surprenantes

  • A
  • A
Divisions et alliances surprenantes
@ MAXPPP
Partagez sur :

Victorin Lurel (PS) a placé une ex-UMP en 2e position sur sa liste pour les régionales en Guadeloupe.

En théorie, le socialiste Victorin Lurel part favori pour les élections régionales en Guadeloupe. En réalité, les dissensions, à gauche comme à droite ont rebattu les cartes.

Au total, neuf listes sont en lice pour le scrutin de mars. Mais contrairement à 2004, cette année, des alliances surprenantes ont vu le jour.

Des alliances inédites

A noter, tout d'abord, que deux syndicalistes du LKP, le collectif contre les profits à l'origine du bras de fer avec la métropole en 2009, briguent la présidence du conseil régional.

Deuxièmement, le président sortant, le PS Victorin Lurel a placé l'ancienne présidente du comité local de l'UMP, Gabrielle Louis-Carabin, en deuxième position sur sa liste. L'ex-dirigeante de la majorité présidentielle a attiré à elle les dirigeants locaux du Mouvement populaire, écartés par la direction nationale.

Victorin Lurel devra aussi faire face à une autre liste de gauche conduite par Eric Jalton, député apparenté PS qui s'est clairement placé dans la mouvance du LKP et revendique un positionnement "anticolonialiste et progressiste".

La polémique Penchard

A droite, la liste officielle de l'UMP menée par Blaise Aldo compte parmi ses principaux atouts Marie-Luce Penchard, prise dans une tempête politico-médiatique cette semaine. La direction du PS, à Paris, a réclamé la démission de la ministre de l'Outre-mer après des propos taxés de favoritisme mais Victorin Lurel s'est contenté de demandé un "désaveu public" de Nicolas Sarkozy.

Marie-Luce Penchard est la fille de Lucette Michaux-Chevry, sénatrice et ancienne présidente de la région.

REAGISSEZ - Le vaste mouvement social de l'hiver 2009 pèsera-t-il sur le scrutin ?