DIRECT VIDEO - Conférence de Hollande, le débriefing

  • A
  • A
DIRECT VIDEO - Conférence de  Hollande, le débriefing
Partagez sur :

Mardi à 17 heures, le président tient sa première conférence de presse semestrielle.

C'était un engagement pris par François Hollande pendant la campagne. "L'exercice devrait durer entre une heure trente et deux heures sachant qu'il y aura une première partie consacrée à une adresse aux Français, puis la conférence de presse proprement dite avec le jeu des questions-réponses", a par ailleurs précisé l’entourage du président à l’AFP.

Six mois après son arrivée à l'Elysée, le chef de l'Etat recueille 41% de jugements favorables, contre 53% d'avis critiques. François Hollande devient désormais impopulaire chez les catégories de population qui majoritairement le soutenaient jusqu'ici : les jeunes (43% de jugements favorables, -7 points), les cadres supérieurs (42%, -7 points) ou encore les salariés du public (44%, -6 points).

Selon le classement établi par Psychologies magazine, François Hollande remporte le titre d’homme politique le plus gentil, avec 19 voix. Il devance son copain de 30 ans ans, Michel Sapin (16 voix) et une autre socialiste, d’une génération différente, Aurélie Filippetti (11 voix). Un premier constat s’impose donc : la gentillesse semble corrélée aux valeurs dites de gauche : empathie, solidarité, proximité.

Le point sur les promesses. François Hollande devrait revenir sur quelques-unes de ses 60 propositions de campagne les plus marquantes. Le mariage pour tous, le cumul des mandats, le droit de vote des étrangers, la hausse de la TVA et la compétitivité.

Ayrault conforté. François Hollande réaffirmera qu’il n’y a pas de problème au sommet de l’exécutif. Il rappellera le rôle de chacun, validera les choix de Jean-Marc Ayrault et redira qu’il a toute confiance dans son Premier ministre pour conduire le gouvernement. Et après la polémique des derniers jours, il dira que les Verts ont toute leur place au gouvernement. Par ailleurs, tous les ministres présents à Paris, soit une trentaine, sont priés d’assister à la conférence de presse. Et leur chef, Jean-Marc Ayrault, sera bien sûr présent. A la fin de l’exercice, tous auront la charge d’assurer le service après-vente de la parole présidentielle, face aux 400 journalistes réunis dans la Cour de l’Elysée.