Diffamation : Joly condamnée

  • A
  • A
Partagez sur :

Eva Joly, ex-magistrate et candidate écologiste à la présidentielle, a été condamnée à 1.000 euros d'amende avec sursis pour avoir diffamé l'actuel ministre des Sports, David Douillet, qu'elle avait accusé en 2009 de disposer de comptes dans un paradis fiscal.

Selon le tribunal, "Eva Joly a singulièrement manqué de prudence en faisant état publiquement et sans nuance d'une telle information, sans détenir une base factuelle solide et sans se livrer elle-même à la moindre vérification".